La croyance est le piège ultime

Tant et aussi longtemps que l’homme croira et donnera émotion à la pensée subjective qui entre dans son mental, donc qu’il s’approprie personnellement et inconsciemment ce que lui dicte sa pensée, il sera soumis à la domination du plan astral de la mort. Le monde astral vibre à la même vibration que l’être humain inconscient – l’un est une extension de l’autre – d’où la difficulté à l’homme de changer de niveau vibratoire outre le monde astral, c’est-à-dire de faire le saut entre une conscience involutive vers une conscience évolutive. Mais ceux qui sont marqués au front pour la fusion auront accès à une volonté sans pareille.

L’homme doit savoir que son cerveau est comme une radio qui reçoit des ondes. Plusieurs postes peuvent entrer dans la radio, mais c’est à l’homme de savoir que les ondes de radio ne proviennent pas de la radio. Il y a des entités astrales qui utilisent le cerveau ainsi que le système nerveux humain afin de nourrir leur plan dont l’homme involutif dépend encore.

L’humain de l’involution a besoin d’être dominé car il n’est pas capable d’instantanément voir le réel en lui car son circuit neurologique « sauterait »; il ne pourrait pas le supporter. Il doit donc, graduellement, au travers les événements de sa vie, dépasser l’expérience subjective que lui projette le plan luciférien afin d’entrer graduellement dans un nouveau niveau de conscience alimenté par son mental supérieur. C’est seulement à ce moment qu’il touchera au savoir réel ainsi qu’à la cosmicité de son être.

L’être humain qui a une conscience subjective et dominée astralement vibre au vrai et au faux, au bien et au mal, peut croire ou ne pas croire... Par contre, l’être en fusion n’est intéressé qu’au réel caché derrière cette forme.

— Sandra Vimont, 2010


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE