L’âme et le karma

Au niveau de l’individu incarné, l’âme est régie par un plan de vie. C’est cette programmation karmique qui définit comment l'ego est « poussé » à réagir dans les événements de la vie. Durant la période involutive de l’humanité, l’être a dû, au travers sa programmation, vibrer à la polarité bien-mal des formes qu’il traversait, et ceci afin de créer chez lui une structure mentale propice à l’évolution de sa conscience réelle. Autrement dit, son plan de vie lui permettait d’accumuler de l’expérience planétaire afin d’éventuellement, passer à un nouveau niveau d’évolution.

C’est sur le plan astral de l’âme que s’accumule l’expérience mémorielle de la vie involutive, c’est-à-dire les formes non intégrées, les déchets cosmiques, que l’on appelle aussi nos mémoires et nos souvenirs. Un individu qui se rappelle de quelque chose ou qui pense à quelqu’un puise donc ces informations dans sa mémoire animique.

Nous utilisons parfois l’expression « avoir des états d’âmes ». Cela veut dire que l’âme domine l’ego inconscient en dirigeant une pensée subjective vers lui. Une pensée subjective est reliée à la mémoire, car toute pensée a une forme quelconque et est identifiable par un cadre mental précis, discernable par la conscience humaine avertie – et cette pensée reliée au mental inférieur amène l’humain à donner une valeur ou une émotion à la pensée en question. Ainsi, la personnalité réagit en alliant la pensée subjective à un état émotif, ces deux composantes unifiées étant reliées à des mémoires de la race humaine. Ces états d’âme, établis par programmation karmique, doivent éventuellement être compris et dépassés par intelligence réelle chez l’homme car un jour, plus rien ne devra manipuler la conscience de l’être. C’est ainsi que ce dernier pourra toucher à la morontialité de sa conscience et avoir accès au savoir réel au travers la communication télépathique avec l’origine de ses pensées.

L’homme nouveau intégrera son âme, c’est-à-dire qu’il aura la capacité de ne plus croire les pensées qui arrivent vers lui. Il utilisera plutôt sa volonté afin de mettre lumière sur les plans qui utilisent son mental pour lui parler ; il ne vivra donc plus les formes-pensées de manière subjective, karmique et naïve face au réel. C’est ainsi qu’il retrouvera sa liberté intégrale, hors des lois karmiques planétaires.

Il est à noter que le karma dépend de ce qui a été intégré ou non dans les vies passées de l’individu, et c’est le plan astral qui met le karma en exécution dans la vie humaine.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE