La volonté créative crée une nouvelle architecture mentale

La difficulté qu’a l’humain de faire le saut vers un mode de communication télépathique avec les plans réside dans le réflexe mécanique et structurel de son ego et dans la densité de son mental cellulaire. Ce dernier amène l’humain inconscient à vivre à l’intérieur d’une sphère de pensée subjective et colorée, c’est-à-dire réfléchie et illusoire. Ce réflexe bien intégré garde sa conscience aplanie dans l’illusion d’un libre arbitre tout en sécurisant et en stabilisant ses corps inférieurs en cours de développement.

Un jour, l’homme nouveau brisera le maillon de la chaîne qui l’assujettit aux lois de l’involution et ceci se fera à travers le développement de sa volonté créative. Cette dernière lui permettra d’intégrer sa lumière réelle à travers l’événementiel puisqu’une nouvelle architecture mentale sera créée afin de supporter le développement de ses nouveaux corps subtils et vibrants. Ce nouveau corps de feu n’a rien à voir avec la conception spirituelle proposée à l’humain de l’involution. L’être spirituel se fait soustraire son énergie dans un plan astral élevé pour lui créer l’illusion d’un corps de feu, tandis que l’être intégré dans sa lumière ne subit plus la manipulation des entités astrales – car il les démasque dans leur manifestation. L’homme réel n’a rien à faire avec le concept d’un corps de feu puisque sa lecture n’est pas empreinte de valeur émotive, ce qui le distingue aisément de l’être spirituel. La forme est ainsi épurée de toute valeur, d’où la substance réelle et vibrante qui en résulte.

La lumière non réfléchie ni déformée par le plan astral – on parle ici de la pensée pré-personnelle reçue par l’ego conscient – permet la création d’une nouvelle architecture mentale car une nouvelle structure, un nouveau mode de transmission de la lumière, est créée. Les anciens paramètres structurels ne servant plus à l’évolution de l’âme, une modification des circuits se manifeste afin de lier l’homme nouveau aux circuits universels, ce qui lui permet de vivre une vie réellement intégrée dans ses différents principes.

La traversée de l’homme vers un nouvel état, donc vers une intelligence réelle, réside dans sa capacité de vivre la transition entre les deux modes de transmission d’énergie qui se manifestent entre les différents plans de sa réalité. C’est à travers l’identification de l’émetteur des pensées ainsi que dans l’élimination de la valeur donnée aux pensées subjectives que l’homme réussira à défricher la route vers sa conscience réelle et libre. La volonté créative devient ici le saut entre le mode involutif de la pensée réfléchie et le mode évolutif de la pensée reçue en tant que communication télépathique, créant les nouvelles architectures mentales chez l’homme.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE