Passer d’une vision subjective et incomplète vers une vision multidimensionnelle

Passer d’une vision subjective et incomplète vers une vision multidimensionnelle

L’ego subjectif a une vision limitée de la vie, une vue partielle de la vie, car il regarde et interprète sa vie à travers ses sens accompagnées d’une psychologie construite sur la polarité des formes. Il ne peut vivre autrement puisque ses corps subtils n’ont pas encore pris l’expansion nécessaire pour être capable d’absorber sa lumière réelle, son intelligence réelle. Il continuera ainsi sa vie au travers différentes expériences et ce, jusqu’au jour où il sera capable de contenir le réel en lui.

L’humain en recherche de réponses face au réel de sa vie aura tendance à chercher un point d’appui extérieur à lui-même afin de se sécuriser sur des concepts ou sur des connaissances qui calmeront temporairement sa soif. Il accordera ainsi de la valeur à certaines formes de connaissances rencontrées durant son parcours, et fera le tri parmi les différents concepts. C’est à ce moment qu’il sera à la merci de différentes formes de croyances et de vérités qui l’emmureront dans leurs énergies restrictives. L’humain se crée ainsi une expérience à vivre afin d’être capable, un jour, de dépasser le phénomène de l’appui psychologique afin de vivre réellement sa vie au travers un lien vibratoire, clair et objectif, avec les différents plans qui le composent.

L’être réalisera que toute attache à un concept le lie à la forme du concept, lui empêchant ainsi d’explorer le réel en lui. Que le concept soit d’ordre psychologique, spirituel ou supramental, un concept emprisonne l’être qui ne peut saisir le réel derrière cette forme. Le réel derrière la forme ne peut être touché par l’ego qui vit sur un seul plan de son être, c’est-à-dire sur un plan qui lui donne seulement un accès au vrai et au faux, ou à une certaine forme de connaissance.

Afin de passer d’une vision subjective et incomplète vers une vision multidimensionnelle, l’être apprendra à regarder sa vie de manière plus objective et sans croire, c’est-à-dire sans donner de valeur aux communications qui entrent dans son mental. Sa conscience développera la capacité de faire le tri pour elle-même face à ce qui doit être exécuté ou non dans sa vie. L’individu reprendra ainsi graduellement le pouvoir sur sa vie puisqu’il ne sera plus à la merci des pulsions de sa programmation, mais utilisera celles-ci afin de dépasser ce plan de perception limité. C’est ainsi que naîtra sa vision multidimensionnelle, sa vision non limitée par son ancien réflexe de tout classer par concept pour ensuite y apposer une valeur. Il prendra alors conscience des différents niveaux d’interprétation de la réalité et de l’intelligence réelle en lui et qui sous-tend sa vie.

L’utilisation de la parole intelligente lui permettra ensuite de raffiner ses organes sensoriels sur les différents plans de sa manifestation.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE