L’homme réel et intégral sur Terre

L’homme réel et intégral sur Terre

L’homme réel et intégral sur Terre est celui qui a su fusionner tous ses principes, c’est-à-dire qu’il a su prendre corps tout en intégrant sa lumière réelle dans la matière. Son intelligence face aux lois qui ont régi sa vie est complète, réelle, sans faille. Sa nature multidimensionnelle est bien intégrée, complète.

On ne parle pas ici de l’humain de la cinquième race racine qui vivait une psychologie incomplète, c’est-à-dire qui vivait au dépens de la programmation que devait lui faire vivre son intelligence universelle afin qu’il développe ses corps subtils et son mental, et ce, pendant des années, des siècles… L’intelligence créative et multidimensionnelle dans l’homme n’est pas une intelligence polarisée face à la forme, cette dernière étant le résultat du travail non complété de l’intelligence créative sur ses différents plans d’expression. L’homme réel et intégral sur Terre est l’aboutissement du travail de son l’intelligence réelle et créatrice.

L’homme moderne commence sa mutation vers un état intégré à partir du moment où il prend conscience des jeux de son intelligence multidimensionnelle. Un certain temps d’ajustement et d’intégration est nécessaire afin que l’intelligence réelle puisse prendre place dans ses corps subtils sans besoin d’ajustement subséquent. Un corps parfait, c’est-à-dire complet dans tous ses plans, voit graduellement le jour. L’homme comprend les processus amenés par son intelligence créative et universelle, qui est aussi l’origine de l’homme dans les plans subtils de son être, qui lui ont permis une incarnation dans la matière. L’homme intégral vibre à cette intelligence totale de lui-même, à cette énergie sans forme qui s’est incarnée dans la matière dense afin d’y projeter son essence, grandie en expérience. L’ancienne psychologie humaine est comprise et n’est plus utile car l’intelligence réelle remplace ces mécanismes transitoires devenus désuets. Les corps subtils de l’homme, vibrant en diapason avec l’énergie du mental supérieur dans ce dernier, sont ainsi ajustés au réel de son intelligence. Le recours à des fuites psychologiques n’est plus possible car ces dernières sont dépassées par le pouvoir dans l’homme à reconnaître les contours de son intelligence réelle.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE