L’ego et la pensée réfléchie

L’ego et la pensée réfléchie

L’ego subjectif s'identifie à sa pensée, il la fait sienne. Il la croit, la défend, la justifie. Il la vit psychologiquement sans la regarder objectivement, à partir d’un autre point de vue plus vaste et plus réel. Il ne s’instruit pas à partir d’elle.

« Je n'y arriverai jamais car… Je suis tellement idiot, j’ai perdu la tête… C’est de ma faute, c’était plus fort que moi… » En s’appropriant personnellement et subjectivement des pensées qu’il reçoit dans son mental, l’humain ne voit pas leur utilité créative voilée, mais s’assujettit plutôt à elles en leur donnant de l’importance au niveau d’une valeur psychologique. Il les répète et les croit, car il a la preuve dans la forme qu’il a raison de s’y attacher. Il se crée ainsi un système de vérité sur lequel il s’appuie afin de se sécuriser dans sa psychologie non arrivée à maturité. L’être décrit ici n’a pas les corps subtils pour absorber la lumière de son esprit, son énergie source, et réaliser que ses pensées doivent lui servir à prendre conscience de son double plutôt que de le subir par manipulation et expérience dans la forme.

Le pouvoir créateur de l’énergie source de l’homme doit descendre dans la coque de l’ego afin de le rendre réellement intelligent, mais ceci ne peut se faire que dans le temps de l’esprit, c’est-à-dire quand ce dernier aura ajusté les principes inférieurs de sa contrepartie matérielle afin qu’elle puisse absorber son intelligence.

L’ego, entre temps, n’a pas le choix que de subir les pensées reçues et poursuivre son évolution dans la forme dense, subjective et non intégrée dans sa réalité intrinsèque. Ceci est ce que plusieurs appellent le MAL, c’est-à-dire cette période durant laquelle l’ego n’a pas encore la capacité vibratoire d’absorber son énergie source au travers des formes. C’est donc le MAL qui dirige sa vie, dans le sens que ce sont les forces lucifériennes qui doivent agir en lui afin de lui permettre, un jour, de dépasser cet état de choses.

Le pouvoir réel de l’homme s’exécute dans l’être fusionné, donc intégré dans ses principes cosmiques et physiques, et non dans l’ego qui vit sa pensée psychologiquement. Le pouvoir de l’homme est au niveau de son esprit, et c’est ce dernier qui doit prendre place dans la coque de l’ego humain. Ceci mène au phénomène que l’on appelle la fusion.

L’homme qui ne croit plus sa pensée mais qui est capable de la regarder et d’y voir le jeu à travers son objectivité nouvelle fera descendre le pouvoir réel en lui. La pensée provient d’un plan d’intelligence mental ou astral, et il l’utilisera pour lui, au lieu de se faire utiliser par elle. Ainsi, il deviendra réellement créatif et développera une parole vibrante, plutôt que de se soumettre à son énergie source qui devra passer encore et encore par différents plans afin de s’approcher de lui. L’humain est bon, il veut avoir une bonne vie, il veut bien des choses, mais il devra dépasser le jeu derrière sa pensée et ses désirs subjectifs afin de devenir un être réellement créatif, non soumis à la polarité du bien et du mal, pour ainsi entrer dans une nouvelle échelle de conscience. On ne parle donc pas de spiritualité ici mais d’une autre conscience, complètement en dehors du champ d’expérience initial de l’humain ; une conscience multidimensionnelle et active sur ses différents plans de vie.

L’humain ne sait pas qu’il est créateur en esprit, et ne connaît pas la portée véritable de ces mots, car il n’a pas intégré son énergie derrière les formes. L’esprit dans l'humain est créateur et se manifestera intégralement sur Terre quand son ego incarné n’aura plus besoin de subir son jeu au travers différents plans d’expériences. Ainsi, l’énergie source ne vivra plus d’interférence mais sera libre dans sa circulation au travers ses différents paliers de vie. Sa vibration pourra ainsi être absorbée par tous ses plans de conscience, formant alors un tout, intégral et absolu dans sa manifestation.

L’humain ne sait pas qu’une pensée provenant du plan astral (exemple : « C’est moi qui est imbécile, je suis lâche… ») lui est envoyée afin qu’il dépasse la valeur qu’il donne à cette pensée et prenne action intelligemment dans sa vie. Que cette pensée passe par une entité ou une autre dans la plan astral, là n’est pas la question… mais ce qui importe est que la conscience qui s’éveille doit voir le jeu de la forme qui prend place dans son mental. Une objectivité réelle pourra se développer à partir du moment où l’ego sera capable de voir que sa pensée vient d’un autre plan de conscience, et non de son cerveau. Le cerveau n’a pas la capacité d’émettre des ondes, mais est conçu pour recevoir de l’énergie sous forme d’ondes, et de transmettre électriquement de l’énergie d’un plan à l’autre. Chaque événement et chaque pensée fait partie d’un plan élaboré pour l’évolution de l’ego, qu’il passe par le plan astral ou non pour se manifester. Et si le tout est vibré psychologiquement par l’ego, c’est que l’esprit n’a pas fini son travail dans les corps denses de sa manifestation terrestre.

— Sandra Vimont, 2011


Merci à Viviane (France) qui a induit le fil directeur du texte.


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE