L’intelligence réelle ne peut être encadrée dans un système fermé

L’intelligence réelle ne peut être encadrée dans un système fermé

L’intelligence réelle prend naissance dans la parole et dans l’acte de l’homme nouveau ; celle-ci n’est pas appuyée sur un système de connaissances, de croyances, de spiritualité, ni sur une mémoire humaine quelconque.

L’humain, tel qu’on le connait, réagit par mémoire, par émotivité, par essai et erreur, par système de punition et de récompense. Tout ceci fait partie du même réflexe humain, c’est-à-dire de la manifestation du travail des forces astrales sur lui, l’assujettissant ainsi à la pensée réfléchie et psychologique, d’où le concept de la personnalité qui prend forme. Cette personnalité est importante car c’est en dépassant son actualisation psychologique que l’homme touchera à un nouveau plan de sa conscience. Le plan d’évolution est parfaitement élaboré par les forces universelles dans l’homme.

L’intelligence dont nous parlons ici n’est pas l’intelligence reliée aux connaissances, ni celle reliée au quotient intellectuel. Nous parlons d’une intelligence nouvelle, celle qui apparait lorsque les cellules de l’homme sont prêtes à passer à un nouveau niveau d’intelligence, hors de la polarité humaine. Cette intelligence est individuelle et universelle, et met lumière sur les mécanismes se déroulant derrière le jeu subtils des formes. Elle instruit l’homme et permet la manifestation concrète de sa conscience créative. L’intelligence n’est ni bonne, ni mauvaise ; elle se manifeste tout simplement dans la forme et ce, de manière évolutive. Une action intelligente posée par un individu peut être perçue par la société comme une action peu adéquate. Par contre, l’homme nouveau est capable de supporter le poids de son intelligence sur ses épaules, car il ne vibre plus à la polarité des anciens systèmes réflexifs.

Le fait d’imposer une soi-disant intelligence sur autrui transforme automatiquement cette intelligence en vérité, ce qui crée ainsi un égrégore (une condensation d’énergie polarisant une forme, lui donnant naissance par sa densité). Cette nouvelle forme sera utilisée par les énergies astrales afin de voiler l’homme encore davantage… jusqu’au jour où sa conscience en éveil déchirera le voile de cette forme afin de libérer son énergie réelle. L’épaisseur du voile astral sur la conscience endormie de l’homme sera sa force de demain, puisque sa traversée lui ouvrira les yeux devant le mensonge de son ancienne psychologie. Il comprendra l’utilité des anciens schémas, mais ne pourra y remettre le pied car sa vision sera élargie de par l’intérieur, c’est-à-dire que sa vie nouvelle sera agrandie… non par une spiritualité et une vision rose et astrale de la vie, mais par une compréhension scientifique et réelle des lois de son évolution en tant qu’être vivant sur Terre.

Si l’intelligence réelle devenait une vérité, bonne et immuable, elle retomberait instantanément à la vibration de l’intelligence de l’homme involutif : l’homme ancien a pris des prémisses, en a fait des vérités, s’est accaparé personnellement de ces idées, et s’est ensuite battu à mort pour défendre ses croyances. Le voile était opaque, et le système de vie était fermé à la nouveauté réelle.

L’intelligence réelle se manifeste plutôt de manière dynamique, se définit au fur et à mesure que l’homme la manifeste par sa parole, et n’est ni bonne, ni mauvaise… mais réelle pour celui qui la vibre. Elle se situe au-delà de la psychologie car elle y libère l’aspect occulte et incompris. Elle donne à l’homme une vision libre de ses anciennes bornes limitatives, car ces dernières ne sont plus nécessaires à son évolution.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE