L’entêtement

L’entêtement

Le phénomène de l’entêtement est important à comprendre afin d’identifier le jeu subtil des forces dans l’homme. La première chose à réaliser est que l’individu entêté ne comprend ni la cause, ni la conséquence réelle de cet aspect de sa personnalité.

Psychologiquement, l’individu entêté est celui qui veut tout faire à sa tête, à sa façon, et en paie le prix : difficultés, travail excessif, acharnement, vision étroite de la vie, rejet, isolation, etc. Il se donne raison de son action qu’il appuie sur des faits concrets … et il a toutes les preuves pour appuyer sa vision des choses. Il manque d’écoute réelle, ainsi que d’objectivité, et a l’impression qu’en exécutant les choses à sa façon, qu’il progressera dans sa vie de manière favorable. Il dit qu’il ne peut être mieux servi que par lui-même. Il a de la difficulté à déléguer car il constate, preuve à l’appui, que les gens qui l’entourent ne sont pas aussi qualifiés que lui, ne sont pas aussi adroits, ne sont pas…

L’individu qui vit ce karma doit un jour réaliser que son attitude psychologique face à la forme traversée est la cause de son désarroi à long terme, de ses difficultés, et de sa souffrance reliée à la forme. Il doit réaliser que son énergie-source lui crée des événements qui le coinceront, des événements qui créeront les conditions pour lui faire vivre de l’entêtement, afin qu’il vive une certaine souffrance, qu’il pourra éventuellement transformer en force interne face aux intelligences qui le manipulent. Autrement dit, l’événement le place dans une situation où il sera prédisposé à vivre son entêtement, et ceci se produit justement pour qu’il dépasse son ancienne psychologique involutive.

L’homme vit l’illusion d’un aboutissement probable dans la forme au travers l’entêtement, le travail à la sueur de son front, le courage, etc. Il a l’impression d’avoir un contrôle sur la forme, et ceci le sécurise dans sa personnalité. Il ne voit pas que l’événement difficile sert à ouvrir sa conscience à du nouveau. L’être voit l’aboutissement d’un événement comme une fin en soi, plutôt que de voir qu’il est encore une fois testé, à savoir s’il verra le jeu de la forme, ou s’il le subira encore une fois, manipulé par des forces destinées à le faire évoluer.

Devant un événement, il y a toujours deux chemins qui s’ouvrent : le vivre de manière involutive, mécanique et subjective, ce qui fait évoluer l’homme dans la lenteur du cadre psychologique, ou de le vivre de manière à saisir le fonctionnement de son énergie-source, c’est-à-dire de voir la force de manipulation sur son mental de manière à ne plus se laisser berner par l’énergie colorée de la forme. L’être entêté apprendra à déléguer et mettra de côté ses craintes et ses peurs de ne pas réussir dans la forme. Il ne donnera plus de valeur aux pensées qui l’amènent à vivre dans un enclos fermé, puisqu’il apprendra à voir le jeu. L’individu réalisera que la vie réelle se manifeste dans son lien avec son énergie universelle, et non dans l’illusion que projette cette énergie au travers de ses sens matériels. C’est à ce moment qu’une nouvelle plate-forme de vie verra le jour chez lui, lui assurant une progression vers le réel plutôt que de le laisser à lui-même dans l’ignorance des rouages de la vie.

Pour faire un parallèle avec un individu qui ne vit pas ce karma : ce dernier ne serait pas constamment amené à vivre des situations dans lesquelles il aurait l’impression d’être le seul à détenir les clés de la réussite. Il travaillerait seul ou en équipe, selon ses vibrations, mais n’aurait pas à vivre le cul-de-sac psychologique de celui qui sent qu’il doit toujours faire les choses à sa façon, au risque d’y perdre une certaine crédibilité ou un certain succès. L’individu entêté doit dépasser ses anciens mécanismes logiques, car ceux-ci ne pourront jamais assurer le succès réel de sa vie. Le succès réel, c’est de toucher à la clé du fonctionnement de son énergie-source, qui pourra alors avancer main dans la main avec l’homme… Le cas échéant, l’énergie-source devra continuer à ajuster l’homme en passant par différents plans d’intelligences destinés à son évolution lente, au travers le temps et les formes.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE