La trajectoire de l’énergie dans l’homme

L’énergie est à la base de toute matière, qu’elle soit densifiée ou non. Dans l’homme, cette énergie a comme point de départ ce qu’on appelle son esprit, que l’on peut aussi appeler énergie-source. De l’énergie pure est la source de l’homme et n’est pas personnelle, ni personnifiable. Son mouvement dynamique vers la construction de l’homme intégral au travers différents plans d’énergie est un élan d’expansion vers une création qui lui ressemble de plus en plus, c’est-à-dire qu’il travaille à créer un homme capable de contenir son énergie en mouvement. Plus l’homme avancera dans son évolution de conscience, plus il développera une résonnance concordante avec son énergie propre. L’homme deviendra donc une extension du mouvement dynamique de son esprit dans la matière plutôt que de demeurer soumis aux lois de l’évolution psychologique – lois dans lesquelles l’énergie crée des résistances à l’ego afin qu’il soit un jour capable de contenir le réel de son énergie à l’intérieur de ses corps.

Les résistances que l’énergie crée sur l’ego sont intéressantes à regarder. Ces résistances ne sont pas perçues comme tel au niveau de l’esprit, puisqu’il est non personnifiable. L’esprit de l’homme est tout simplement un mouvement d’énergie dynamique en expansion ! Ces résistances apparentes résultent donc du manque d’ajustement de l’ego face à son esprit. Un ego parfaitement et totalement ajusté à son énergie ne vivrait donc plus de résistances ! La résistance est un phénomène qui doit être traversé et compris par l’homme.

L’homme qui vit une bonne vie, qui est positif et qui n’a pas vécu le choc de la résistance sur son ego n’est tout simplement pas rendu à ce stade d’évolution dans sa vie. Il est donc important pour l’homme de ne pas se comparer avec d’autres humains qui semblent vivre leur vie de manière particulièrement aisée. Chaque homme est à un stade évolutif qui lui est propre, et il doit s’occuper de sa vie à lui, et non de la vie des autres comme tel – celles-ci sont une distraction temporaire qu’il devra un jour dépasser par intelligence objective.

La résistance crée par la trajectoire de l’énergie dans l’homme, des plans cosmiques vers les plans les plus denses, est donc une occasion pour l’ego de l’homme de réaliser qu’il existe un déséquilibre en lui, et il devra donc s’ajuster graduellement au réel en lui, à sa source prépersonnelle, afin de ne plus subir à répétition cette résistance, sous le couvert de différentes formes, différentes événements. Chaque résistance, qui est perçue par l’ego comme un obstacle ou comme un choc, est donc un signal indiquant à l’ego qu’un ajustement peut être fait dans son mental et dans son émotion. Ainsi, plutôt que de réagir par mémoire subjective – exemple : j’ai vu des gens mourir, j’ai donc maintenant peur de mourir moi aussi – l’ego apprendra à dépasser la valeur émotive de sa pensée afin de s’ouvrir à un nouveau champ d’expérience mentale. Sa conscience deviendra plus objective devant les résistances crées car l’homme aura la capacité de voir le jeu de son esprit plutôt que de le subir dans une personnalité non ajustée. L’homme en évolution ne s’attarde donc plus à l’aspect du vrai ou du faux que miroite la forme devant son ego, ou de l’émotivité que la forme lui fait subir, mais apprend à voir, sur-le-champ, l’intervention de son esprit. Ainsi, il court-circuite l’illusion, la subjectivité et l’émotivité face à la forme psychologique de l’événement. C’est cette nouvelle activité mentale qui créera le supramental chez l’homme, c’est-à-dire la création d’un espace mental ajusté à un nouveau taux vibratoire et qui deviendra le lien unifiant l’ego et son esprit.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE