La générosité de la femme

La générosité de la femme

La femme est, naturellement, généreuse de sa personne. Ainsi, elle tend à protéger ses proches, et ce, dans la mesure de son intelligence. Une générosité balancée est saine, et sans appui subjectif. Une générosité malsaine est celle qui n’est pas naturelle et fluide dans sa direction, dans la mesure où elle sous-tend autre chose, comme un besoin d’approbation extérieure afin de se sentir grand dans son être.

Dans cet ordre d’idées, il est important de voir que la femme sciente de la vie corrigera les failles inhérentes à sa générosité, dans la mesure où elle n’acceptera plus d’être généreuse de manière à se soumettre à une expérience karmique intérieure ou extérieure. Elle aura ainsi intégré la science de sa vie, c’est-à-dire qu’elle ne vivra plus sa vie de manière à se saigner pour les autres, ou de se soumettre aux plans invisibles de par sa relation avec les autres – et ce, même subtilement – car elle respectera sa vibration intrinsèque et aura pris siège à l’intérieur de son intelligence réelle et créative.

Ainsi, sa manifestation sera appuyée sur sa vision froide et objective du réel, et non sur des prémisses animiques et déformées par une réflexion dont elle s’approprie égoïquement l’origine. Le réel sera ainsi vécu pour elle de manière limpide, donc sans compromis, et dans toute sa subtilité – subtilité qu’elle explorera au fil des expériences qu’elle traversera.

Les événements vécus par la femme qui se conscientise seront toujours à la mesure de la colère ou de la haine qu’elle aura à manifester face aux illusions ou aux voiles à dépasser par intelligence créative. Cette manifestation de lutte, souvent vécue de manière aigüe, sera le tremplin vers son identité réelle, car ce passage est la porte d’entrée vers l’élimination de tout ombre l’empêchant d’accéder à la genèse de sa création.

Ainsi, la femme ne pourra pas vivre créativement à l’intérieur de son ultime grandeur tant et aussi longtemps que sa générosité sera teintée par des paramètres animiques non intégrés. Si des voiles sont à dépasser chez elle, cet état de fait la mènera inévitablement à vivre d’autres expériences, et évidemment d’autres souffrances, afin d’intégrer sa haine absolue devant tout ce qui ne lui a pas été dit par les plans.

De plus, la femme apprendra à voir le piège émanant du karma d’amour, car celui-ci inclut forcément le reflet d’une générosité non alignée au réel et provenant, par exemple, d’une peur de décevoir, ou du besoin de se développer une image de soi afin de remplir le vide d’identité réelle face à autrui. La femme devra réaliser qu’elle doit arracher des mains de l’invisible le pouvoir de sa propre vie.

Lorsque la femme sera parfaitement alignée avec le réel de sa conscience, avec son énergie intrinsèque, elle sera capable de tenir le gouvernail de sa vie, ce qui la dirigera inévitablement vers une manifestation intelligente et créative. Sa générosité sera saine, et elle verra clairement que si elle veut être en couple, qu’il sera nécessaire que sa vie soit partagée avec un homme intelligent, donc parfaitement intégré dans ses principes – car toute autre liaison de couple la plongerait ainsi devant le rebond karmique d’un être incapable de la respecter totalement à l’intérieur de sa manifestation créative, la plaçant ainsi devant sa propre incapacité de vaincre le voile du karma d’amour en elle.

Immanquablement, toute générosité excessive teintée de subjectivité ou d’émotivité sera marquée d’un prix à payer pour la femme, car cette générosité sera la manifestation d’un manque de pouvoir réel sur sa vie, impliquant nécessairement le retour karmique de cet aspect qui devra ultimement être ajusté afin qu’elle puisse, un jour, se projeter créativement dans le cosmos.

Ainsi, tout espoir, toute fabulation, ou tout désir égoïque relié à une forme de générosité deviendra forcément le levier qu’utiliseront les plans pour amener la femme à vivre un écœurement total – et ceci afin qu’elle développe la contenance nécessaire afin de faire exploser sa haine devant tout ce qui l’a gardé dans l’illusion, donc dans l’ignorance du réel. À ce temps, la direction claire qu'elle donnera à sa vie deviendra plus grande que la générosité qu'elle emprunte pour définir sa vie. Parce qu'elle aura brûlé l'essence du karma de l'Amour sur sa psyché, elle ne considèrera plus jamais qu'elle n'est pas à sa place.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE