La Saint-Valentin… et l’Amour

La fête de la Saint-Valentin sert d’appui temporaire à l’ego humain afin de mettre en relief la réalité que d'aimer son prochain est une valeur de vie importante. Ce cadre de vie est utile pour structurer la conscience de l’ego, soit de lui rappeler que le maintien d'une ouverture face à l'autre est primordial. Toutefois, l'ego doit savoir que cette valeur de vie est sous-jacente à un principe plus grand - le principe de l'Amour. Ce principe n'est pas limitatif comme l'amour que vit l'ego humain et qui est partiel et limité : un jour il aime, et le lendemain, il perd cet amour et déteste. Cet amour limité en lumière est dit humain ou planétaire et découle de l'interférence d'une polarité astrale qui prend place en lui dès qu'il sort de sa zone de confort et vibre à l'insécurité et à la crainte.

L’amour réel est un principe d’énergie, donc une vibration qui n’a rien à voir avec l'émotivité. Il ne cache donc aucune sous-forme ou coloration subjective. Ce principe n’est pas encore accessible à la population en général, car pour qu’il y ait amour réel, il faut que l’individu vive à l'intérieur de son intelligence réelle. Ainsi dit, ce sera l’intégration du principe de l’intelligence qui permettra à l’individu de faire la différence entre l’amour humain et l’amour réel.

Forcément, derrière la forme de l’amour de l’ego inconscient se cache une sous-forme majeure, soit l’impuissance de cet ego à être parfaitement scient de la vie. Du même souffle, il est possible de voir cette impuissance se manifester par différents états d'âme, comme l’ennui, la peur d’être seul, le besoin de se sentir important, etc. Ces états d’âme programmés sont le cheval de bataille des forces astrales dans l’individu, et ces plans ne veulent pas perdre leur domination sur l'ego. L’individu scient devra donc un jour fracasser les structures involutives à l'intérieur de sa psyché. Ainsi, il commencera à se regarder aller sans son quotidien, et ceci signifie qu'il ouvre la porte à la volonté de s'étudier à tout instant afin de devenir apte à dévoiler tout ce qui n'est pas réel en lui, donc tout ce qui est coloré et qui était auparavent caché à sa conscience.

Dans cet ordre d’idées, il est facile de voir que l’amour humain peut dissimuler bien des aberrations. Par exemple, certains humains sont prêts à tuer un autre individu au nom de l’amour… ou, à un autre niveau, dénigrer celui qu’il dit aimer. Ce constat démontre la position favorable des forces de la noirceur sur cet ego, et ces forces prendront tous les chemins disponibles – même au nom de l’amour – pour venir tromper l'individu. C’est donc à l'ego qui s’éveille en conscience de regarder quelles sont les sous-formes qui se cachent derrière son soi-disant amour. Ainsi, l’individu devra apprendre à toujours être présent à lui-même afin de percevoir quelles forces entrent en jeu en lui lorsqu’il transige avec autrui.

L’individu scient sera apte à dévoiler la coloration de l’amour humain, car il aura étudié comment les forces astrales peuvent utiliser la forme de l’amour pour camoufler leur jeu et rester en puissance de domination sur la Terre. L'individu doit donc toujours être prêt à revoir ses paramètres de vie face à l'autre, face à l’invisible et face à l’amour. Dès lors, l'énergie de l'intelligence sera suffisamment présente dans sa conscience pour mener son ego vers une transparence grandissante, ce qui lui permettra de redéfinir ce qu'est l’amour en fonction du réel de la vie, et non en fonction de paramètres involutifs. Assurément, l'éclatement du mensonge lié à l'énergie de l'amour représentera un obstacle au développement de la conscience individuelle d'une personne, et ce, tant et aussi longtemps que celle-ci n'aura pas identifé la portée des plans invisibles sur sa vie. Il revient donc à l'individu de redéfinir de fond en comble ce que l’ego inconscient a nommé « amour » afin d'habiter sa conscience selon un ordre de vie intelligent, donc non sujet à la coloration de l'amour.

L’ego inconscient qui a l’impression d’être en puissance sur sa vie devra un jour aller plus loin que de vivre sa vie à l’intérieur du dominium de l’amour teinté de systèmes de vie involutifs. Son ignorance de la vie fait en sorte qu’il ne voit pas qu’il y a un mensonge incrusté à l’intérieur de sa psyché et que celui-ci favorise la nature mensongère du mot « amour ». Ceci fait en sorte qu'il est très difficile pour lui de se redéfinir à l’intérieur d’un nouveau cadre de vie évolutif. Ainsi, l'individu doit toujours être prêt à étudier ce qui se passe en lui afin d’en dévoiler les interférences auxquelles il s’est toujours identifié mais qui ne sont pas réelles. Seule cette volonté individuelle lui permettra d'être dans son intelligence réelle et de savoir que l’amour véritable n'est pas lié à une forme d’émotivité, mais est ce qui lui permettra d'avoir une compréhension parfaite de qui est l'autre sur tous les plans de sa multidimensionnalité.

— Sandra Vimont, 2012


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE