Les phénomènes suprasensibles

Au cours de leur vie planétaire, certains individus seront appelés à vivre différents phénomènes suprasensibles. Ceci peut inclure des visions astrales ainsi que des symptômes physiques ou psychiques. Ceux-ci sont un piège pour l’ego naïf qui a besoin de croire, car dans ce contexte, il se produit une prise en charge de la conscience de l’ego par des entités, d’où le maintient de l’individu à l’intérieur d’une conscience involutive. Explicitement, les phénomènes suprasensibles ne sont donc pas à des expériences à rechercher par l’individu, même s’ils apportent à l’ego un sentiment apparent de plénitude.

Les phénomènes suprasensibles sont caractérisés par un accès à des formes qui sont fortement susceptibles de faire vibrer un ego à leur miroitement. Ces formes, souvent de nature spirituelle ou religieuse (apparitions diverses, sentiments euphoriques ou d’amour intense, fortes énergies, etc.), ont donc un pouvoir magnétique sur l’ego inconscient, d’où le développement d’une fascination chez l’ego, et d’où la spiritualisation de sa conscience. Cette spiritualisation fait partie du mensonge du plan astral sur la conscience de l’individu, car elle l’assujettit à vivre à l’intérieur de formes qui le maintiennent sous l’autorité d’entités vivant à l’intérieur du plan astral. Autrement apporté, ces entités chevauchent la conscience de l’individu inconscient de la nature insidieuse des plans astraux, tout en maintenant un lien karmique qui les unit.

Peu importe le caractère du phénomène suprasensible, il est adéquat que l’individu qui en vit l’expérience commence par prendre conscience qu’il est testé à savoir s’il a encore besoin de croire. Autrement apporté, l’individu a intérêt à ne pas tomber dans la croyance liée à la forme qu’il perçoit. Ceci dit, l’individu a avantage à étudier la forme afin de comprendre son expérience et voir si celle-ci l’amène à subordonner sa conscience à une autorité autre que la sienne via la croyance. Ainsi, le fait de se regarder aller lui permettra d’éviter d’attribuer des valeurs qui ne sont pas réelles aux expériences traversées.

Enfin, l’élimination de la croyance chez l’individu lui permettra de voir au travers les subterfuges astraux créés via les phénomènes suprasensibles. Puisqu’il ne croira plus les pensées qui entrent dans son mental, une rupture des liens karmiques avec les entités qui siégeaient en sa conscience se produira. La résultante est un Homme ayant dépassé les limites de l’astral en sa conscience pour retrouver son lien avec les circuits universels, donc l’émergence d’une nouvelle configuration de son mental. À ce moment, il saura que la croyance est au mental inférieur ce que la vibration est au mental supérieur, et ce savoir fera partie de l’assise de son identité propre, de sa liberté.

— Sandra Vimont, 2014


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE