Le rapport qui existe entre les Esprits universels et la souffrance dans l'ego

Le rapport qui existe entre les Esprits universels et la souffrance dans l'ego

Les souffrances causées par la chute de l’Esprit universel vers le plan surmental et vers les plans inférieurs de la conscience humaine sont vécues par l’être humain sur la Terre ; l’intégration de ces souffrances par l’ego est ce qui permet à l’Esprit universel de prendre conscience de sa réalité sur tous les plans de sa multidimensionnalité, incluant sa réalité planétaire. En d’autres termes, lorsque la lumière prépersonnelle intègre les corps subtils humains sans se diffracter, l’Esprit universel reprend contact avec lui-même dans la matière atomique de l’ego. Les mémoires rétrogrades sont remplacées par des formes qui sont plus élevées en vibration et qui correspondent aux besoins universalisés de sa conscience expansive. Les formes anciennes sont absorbées par une plus grande lumière qui devient la mémoire solaire de l’ego, caractérisée par ses nouveaux corps subtils qui se créent et qui se dynamisent.

Si l’ego transforme les souffrances qu’il vit à l’aide de mécanismes psychologiques, il les astralise et il les cristallise plutôt que de se servir de cette énergie pour se libérer du mensonge cosmique. L’ego devient alors obligé de souffrir karmiquement de ce qu’il ne parvient pas à contenir en termes de lumière. En même temps, l’Esprit universel continue de souffrir de son incapacité à habiter la matière atomique de l’être humain sur la Terre. Cette conjoncture explique pourquoi les Esprits universels ne peuvent pas entrer dans le réel d’une énergie cristallisée du plan astral : cette cristallisation correspond à leur incapacité à pénétrer la matière.

Les Esprits universels ne font que commencer à vivre et à ressentir les souffrances humaines en simultané avec l’ego… souffrances qui sont aussi les leurs lorsqu’ils pénètrent l’ego. Un Esprit universel vibre en syntonie avec la souffrance d’un ego lorsque son énergie cosmique parvient à traverser tous ses corps sans diffracter. Il peut alors habiter « Terre et Ciel », les deux à la fois. À ce sujet, la première fois qu’un Esprit supramental a entendu quelque chose à travers mon système auditif, il y avait un chariot qui faisait un bruit strident. Il a été surpris par le grand niveau d’agression de ce son dans mes corps. Lorsqu’un Esprit universel descend dans un ego, cet individu est amené à ressentir les souffrances de l’Esprit en lui. J’ai donc souffert en même temps que l’Esprit universel en moi, d’où mon unité de conscience multidimensionnelle qui s’est affirmée.

Brièvement, c’est en récupérant la lumière qui a été retenue prisonnière à l’intérieur de formes diffractées que l’être humain peut renouer avec ses origines cosmiques. Cette lumière, qui auparavant était astrale, devient alors prête à vibrer à une fréquence solaire. Les mémoires souffrantes se solarisent, ce qui permet à l’être de renouer avec le réel de la vie.

— Sandra Vimont, 22 décembre 2017


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE