Les extraterrestres comme support au mensonge cosmique

Nous allons commencer par définir ce que sont les extraterrestres : ils représentent la somme de plusieurs races d’êtres qui ne proviennent pas de la planète Terre et qui habitent le plan surmental. Ces races d’êtres vivants ont le principe de l’Intelligence dans leur conscience, mais ils ne vibrent pas au réel du principe de l’Amour. Ils ont accès à de nombreuses technologies liées aux lois la lumière et ils ont aussi la capacité de créer et de faire chevaucher les lignes de temps. Certaines races extraterrestres n’usent pas régulièrement de toutes leurs capacités, qui sont alors gérées avec prudence par les hautes instances de leur groupe.

Parmi les races surmentales, il y en a celles qui sont belles esthétiquement parlant et qui travaillent dans le sens de l’élévation du taux vibratoire de la race humaine. Cependant, ces races diffractent l’Amour en se soumettant à des êtres lumineux qu’ils considèrent comme étant plus grand qu’eux. Un être humain qui est lié psychiquement à ces êtres surmentaux aura donc tendance à vibrer à une forme de spiritualité qui le placera en état de petitesse devant la grandeur du cosmos. Il deviendra alors limité dans sa conscience, car il n’accèdera pas au réel de ce qu’est l’Amour unitaire du plan supramental. Ce positionnement devient donc une limitation luciférienne pour l’ego, car il empêche sa conscience d’être absolue. Sa conscience se colore alors astralement aussi, car il se produit une densification des énergies diffractées. Il est à noter que si l’ego humain travaille en collaboration avec ces êtres ou esprits surmentaux sans s’y soumettre, sans les croire ni les vénérer, leur lien ne deviendra pas nécessairement une limitation involutive faisant partie du voile du mensonge cosmique. Le mensonge cosmique, c’est ce qui empêche un ego d’être totalement réel et absolu ; c’est ce qui retient sa lumière diffractée jusqu’à ce qu’il puisse un jour l’intégrer dans ses corps inférieurs et redevenir unitaire en conscience.

Les autres races surmentales, dont les corps sont peu jolis, diffractent le principe de l’Amour de manière à interpréter l’Amour comme étant quelque chose qui leur appartient. Cette interprétation de l’Amour fait en sorte qu’ils deviennent très narcissiques et orgueilleux, considérant alors leur existence comme étant plus importante que celle des autres ; ils se donnent donc le droit de dominer et de vampiriser. Vampiriser, c’est de se nourrir de l’énergie des autres pour vivre ou pour survivre. Puisqu’ils détiennent le principe de l’Intelligence, ces extraterrestres s’avèrent aussi très rusés dans l’art de la manipulation. Un être humain qui est lié à ces êtres au niveau du plan surmental de sa conscience aura tendance à vibrer à leur narcissisme ou à leur manipulation – non par choix mais par imposition psychique. En d’autres termes, les pensées que l’ego recevra de son esprit seront parfois ou souvent accompagnées de pensées qui lui donneront l'impression d’avoir préséance sur les autres, ce qui peut le mener à vampiriser ses semblables pour nourrir ces êtres ombrageux sur le plan surmental. L’ego en question devra donc un jour dépasser la limitation satanique qu’il subit dans sa psyché : il doit devenir conscient de l’imposition ou du chevauchement qu’il subit et de le rejeter, sans jamais éclabousser ses semblables en cours de route. Cela est difficile, surtout si l’ego a l’impression que c’est lui qui pense. Dans ce cas, il pense que les pensées qui entrent dans son canal mental proviennent toutes de son propre esprit, plutôt que de voir qu’elles peuvent aussi provenir d’extraterrestres. Il a alors le réflexe de croire ses pensées corrompues et de les actualiser par des discours et par des actes déviants. L’individu doit inévitablement apprendre à faire le tri de ses pensées afin de rejeter celles qui ne correspondent pas à sa véritable identité cosmique ou solaire. Une pensée est Intelligente si elle est totalement objective, c’est-à-dire si elle provient de l’esprit de l’ego, mais elle peut seulement devenir absolument créative si elle vibre aussi au principe de l’Amour, ce qui veut dire qu’elle tient réellement compte du bien-être de l’autre, ce qui est toujours manifesté avec respect et compassion.

Afin de ne pas polariser le phénomène de l’imposition extraterrestre sur la psyché humaine, il est aussi nécessaire de regarder le phénomène sous un autre angle. Un ego qui ne parvient pas à intégrer la totalité de sa lumière supramentale dans ses différents corps, c’est-à-dire à supporter l’énergie du principe de l’Amour en lui, a nécessairement besoin d’être interféré ou chevauché psychiquement par des êtres extraterrestres. Les extraterrestres se nourrissant du principe de l’Amour diffracté, ils servent en quelque sorte à protéger l’ego de la surcharge de sa propre lumière qui n’est pas capable d’assimiler. L’effet secondaire de cette réalité est une subjectivité colorée dans l’Intelligence de l’ego, ce qui l’empêche de réellement savoir qui est l’autre, donc qui l’empêche de se connaître en tant qu’Unité de conscience avec l’autre.

En conclusion, sans les êtres extraterrestres du plan surmental qui absorbent l’énergie supramentale diffractée, de nombreux humains vivraient une surcharge d’énergie dans leur système nerveux et ils entreraient dans un état de folie. Nécessairement, les extraterrestres qui font partie de la psyché humaine soutiennent ce que nous appelons le mensonge cosmique auquel est assujetti l’ego humain, mais ce mensonge est indispensable temporairement, jusqu’à ce que l’individu parvienne à supporter qui il est sur tous les plans de sa conscience multidimensionnelle.

— Sandra Vimont, 25 juillet 2019