Involution et évolution

Bonjour,

Quelle est la différence entre la période de l’involution et la période de l’évolution ?

Carl (Québec)




Bonjour,

La période de l’involution, ou période involutive, se caractérise par l’homme qui pense penser. Ceci veut dire que l’homme reçoit des pensées dans son cerveau et se les approprie comme étant siennes. Ainsi, ce dernier devient victime de ses pensées, donc assujetti à ses pensées, car il ne sait pas que ce qu’il appelle ses pensées ne sont que des impulsions provenant de différents plans d’intelligences et que ces pensées s’approchent de lui pour des raisons prédéterminées. Dans un premier temps, les pensées lui ont servi afin de lui faire vivre de l’expérience planétaire, d’où le développement de ses corps inférieurs, incluant son intellect. Dans un deuxième temps, les pensées lui serviront de tremplin vers une conscience nouvelle. Ceci s’effectuera de manière graduelle au fur et à mesure que l’homme se dissociera d’elles, dans le sens qu’il sera capable de les regarder objectivement, sans s’associer personnellement à elles. L’homme développera ainsi une conscience qui s’éveillera aux lois qui régissent les pensées, autant dans ses aspects karmiques et involutifs que dans ses aspects lui permettant de toucher à sa personne réelle. Les pensées deviendront un jour le tremplin que l’homme utilisera afin de passer d’un mode de vie involutif, où la réflexion intellectuelle et la logique prime, vers une mode de vie évolutif, caractérisé par une communication avec les intelligences derrière les pensées.

La période de l’évolution réelle se situe donc bien au-delà d’un cheminement spirituel, moral, social ou culturel. L’évolution réelle s’amorce dans l’individu qui prend conscience du réel en lui, c’est-à-dire que sa conscience devient capable d’interpréter correctement les impulsions reçues dans son cerveau. Les pensées ne deviennent plus des prisons pour son esprit, mais sont captées comme étant des communications provenant de différents plans. L’homme devient ainsi réellement intelligent plutôt qu’être dominé par un plan de vie qui le soumet à vivre comme un pantin qui joue du théâtre tout en confondant la scène avec sa vie réelle. L’homme de l’évolution sort ainsi de l’illusion du libre-arbitre et des illusions que lui renvoient ses sens limités par des corps subtils non ajustés à la lumière de l’esprit.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE