Le développement du mental supérieur

(…) J'imagine que les vrais contacts dont j'ai besoin sont justement dans le plan mental, mais je n'y suis pas encore, bien que j’aie la vibration adéquate. (…)

(Maxime, France)




Bonjour Maxime,

Pour toucher à ta vibration source, à ton être réel, il te suffit de savoir que ta pensée vient d’ailleurs, c’est-à-dire de ton esprit. Ton esprit utilise le plan astral afin de te parler, donc de s’approcher de ton ego, afin d’ajuster tes corps inférieurs. Si tu réagis psychologiquement, tu es dans l’évolution lente de tes corps subtils. Si tu réalises que tes pensées te sont envoyées pour faire évoluer tes corps subtils et non pour te faire réagir psychologiquement, tu pourras agir face à elles, et ainsi développer ton intelligence et ta volonté… donc voir qui est l’acteur principal dans ta vie. C’est ici que tu développes ton mental supérieur. Ton double, ou ton être réel descendu dans la matière, c’est le filtre qui regarde intelligemment ce qui vient vers toi, avec le mental supérieur comme référent. Et c’est à toi de faire le tri par rapport à ce qui entre dans ton mental, et de reconnaître l’ampleur du mensonge psychologique imposé sur toi pour des fins d’évolution. C’est après un certain temps, souvent plusieurs années, que ton énergie source pourra traverser ton ego sans l’interférence constante du plan astral (d’où surgit le doute, la crainte, l’insécurité, etc.). Le plan astral est utile pour l’évolution de l’ego lors de à la descente de l’esprit dans la matière. Quand l’esprit est descendu, la parole se développe car il n’y a plus d’interférences qui freinent sa manifestation créative. Il ne faut donc pas chercher à avoir la vibration, ceci est une quête sans issue réelle. Chercher un contact mental à l'extérieur de toi n'est pas la réponse non plus. C’est le jeu de ton esprit qui essaie de se frayer un chemin dans ton ego que tu dois apprendre à voir, et le reste se fait en son temps.

Et mon meilleur conseil, c’est de ne jamais lâcher, de continuer encore et encore… et la réponse n’est pas dans des groupes de discussions, mais dans toi face à toi-même, dans tes pensées, dans ton mental, dans tes émotions, dans ton corps… Tu dois apprendre à voir réellement, à voir le jeu… donc à prendre contact avec ton propre fonctionnement interne ! Des groupes intelligents, je n’en connais pas, même au Québec ; je connais seulement des individus intelligents.

— Sandra Vimont, 2011


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE