La domination de la personnalité

Bonjour,

Il ne semble pas évident de dépasser la perception de notre personnalité dans l'échange et cela crée des barrières involontaires et crée des écarts.

Faire son propre ajustement dans un état vide me paraît bizarre. L'ego est dans l'insuffisance, l'ignorance est telle que je le vois comme une bibitte.

Merci pour le site et bonne continuité.

Roger (Québec)



Bonjour,

En effet, il n’est pas évident pour l’Homme de se libérer de la domination de la personnalité dans le quotidien. Pour ce faire, le regard de l’Homme doit continuellement être tourné vers l’étude de lui-même afin d’y déceler les failles, donc d’établir ce qui ne fait pas partie du réel de sa conscience. Entre autres, tout ce qui est appuyé sur la crainte, l’insécurité, le doute, l’orgueil, mais aussi la croyance, la spiritualité, les fausses valeurs de vie – donc tout ce qui émane de la pensée réfléchie dans l’ego. Avec le temps, cette étude mène à l’autocensure afin de couper les vivres aux influences de l’âme sur la conscience de l’Homme. Enfin, la résultante est une plus grande transparence de l’ego.

L’étude qui est faite n’est pas un ajustement dans un état de vide comme tel, mais dans l’absence de réflexion subjective de l’ego, qui est remplacée par une vibration, une parole de plus en plus ajustée, et ce, au fur et à mesure que l’ego vibre à son intelligence réelle, universelle.

En somme, l’Homme qui reçoit une pensée qui n’est pas ajustée doit établir l’autorité de la contester plutôt que de la réfléchir et de se soumettre à la domination de la personnalité.

Ceci dit, ce processus lent et graduel amènera aussi l’individu à percevoir le manque de réel chez autrui lors de ses échanges. Toutefois, il saura contenir son savoir lorsque requis, tout en faisant attention afin de ne pas tomber dans la stigmatisation ou alors dans la domination d’une autre psyché. Ainsi, en restant dans le respect de l’esprit de l’autre tout en n’attribuant pas un excès de sérieux en lien avec les formes traversées (car il sait que la pensée vient d’ailleurs et qu’il est assujetti à une programmation), l’individu ne crée pas de barrières ou d’écarts. Le seul écart qui est constaté est lorsque deux individus ont des psychés ayant des sensibilités trop différentes, cas où l’amitié durable devient impossible, mais où le maintien du respect n’est certainement pas exclu.

L’ignorance est importante pour l’Homme qui ne peut contenir le réel, car elle le protège de la folie. Toutefois, L’Homme qui est prêt à sortir de ce paramètre involutif aura la Volonté et l’Intelligence requises pour en traverses les frontières. Certes, ce bris avec les paramètres involutifs n’est pas évident en ce sens qu’il ne dépend pas de la volonté subjective de l’ego. De plus, il prend du temps. Mais ultimement, il permettra à l’Homme de vivre une paix réelle en son mental car sa nouvelle fondation ne sera plus le bagage mémoriel de l’âme mais son savoir en lien avec les lois de la vie.

Au plaisir,

— Sandra Vimont, 2014


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE