Entendre des voix dans sa tête

Bonjour,

J’étais traité par un maître Reiki à distance pour m'enlever les entités négatives. Il a réussi à me débarrasser du gros. Maintenant, je ressens quelque chose dans ma tête (entité négative) qui rend ma tête très lourde et incapable d'avoir mes capacités. Elle contracte aussi ma tête. Cette présence me parle à voix basse de temps à autre. À chaque fois que le therapeute enlève ces entités, il y a d'autres qui entrent dans ma tête. Est-ce que vous avez une idée de ce que ça peut être et est-ce que je vais guérir.

Mes remerciements anticipés.
Dah (Algérie)



Bonjour,

Les individus qui entendent des voix dans leur tête doivent en premier lieu savoir que ces voix proviennent d’entités qui vivent à l’intérieur du plan astral, et que celles-ci qui chevauchent leur conscience. Ainsi, à la différence des pensées personnelles qui se moulent bien à la personnalité de l’individu, ces voix se distinguent car elles semblent davantage indépendantes de la volonté de l’individu. Toutefois, autant les pensées personnelles que les voix qu’une personne entend à l’intérieur d’elle-même proviennent de l’extérieur de sa conscience, donc ne sont pas sous son contrôle direct.

Comment un individu peut-il alors développer une plus grande mainmise sur sa conscience ? L’individu devra changer son rapport avec les pensées qu’il reçoit de manière à établir son identité en lien avec ce qu’il sait qu’il doit être. Ainsi dit, l’individu doit toujours savoir que les voix qu’il entend dans sa tête proviennent de l’extérieur de sa conscience. Sachant ceci, il pourra ensuite s’établir comme unique gestionnaire de son espace mental – donc il se donnera l’autorité continue de statuer sur ce qui est dit dans son mental –, ce qui lui permettra de définir si ce qui est apporté est intelligent ou pas. Ainsi, un individu qui n’accepte plus d’être jugé par une voix qu’il entend dans sa tête changera nécessairement de registre vibratoire, ce qui, avec le temps, lui permettra d’avoir une plus grande mainmise sur ce qui se passe dans son mental.

Les entités astrales qui chevauchent une conscience vibrent à un niveau de polarité quelconque. Par exemple, une entité négative – perçue comme étant malveillante – apportera souvent des propos qui feront vibrer la crainte chez l’individu. À l’opposé, une entité à caractère positif – perçue comme étant bienveillante – apportera l’illusion de la protection ou un bien-être momentané. Bien que l’entité positive puisse être réconfortante dans sa manifestation, elle demeure néanmoins polarisée et devra un jour être dénoncée, et ce, au même titre que l’entité négative. Autrement apporté, ces deux types d’entités ont la capacité de maintenir un individu sous leur tutelle, et ce, en faisant vibrer le corps émotif de la personne.

Un des volets à surveiller est donc l’émotivité qui découle du contact astral avec une entité ; un excès d’émotivité indique qu’il se passe quelque chose qui doit être regardé. Une fois conscient de ceci, l’individu qui en est prêt pourra commencer à moins s’attacher à la forme véhiculée par l’entité, car il sera de plus en plus apte à établir les contours de sa conscience, donc d’établir ce qu’il ne veut plus vivre comme empiètement dans son mental. Rappelons que c’est toujours la valeur donnée à une forme qui emprisonne l’ego et qui l’empêche de changer sa vibration, donc de changer son registre de vie pour ensuite, un jour, vivre de nouvelles formes d’expériences. Vu d’un autre angle, on pourrait dire qu’éventuellement, la réflexion laissera tranquillement place à l’établissement du réel par l’individu.

Il est entendu que les entités négatives sont souvent les premières à être ciblées, en ce sens que ce sont celles-ci qui sont le plus susceptibles d’apporter de grandes souffrances à l’individu qui entend des voix. Ce sont aussi ces entités qui amènent graduellement l’individu à atteindre un seuil de colère suffisamment élevé pour prendre action, c’est-à-dire d’être suffisamment écœuré de vivre ce type d’expérience pour ne plus mordre à l’hameçon tendu par les entités. L’individu changera donc de vibration, et verra de plus en plus clairement que l’unique but des entités du plan astral qui chevauchent une conscience est de soutirer de l’énergie émotive de cette personne – et ceci se produit lorsque la personne accorde une valeur erronée à ce qu’elle vit, comme de croire ou de donner du sérieux aux propos apportés par les voix qu’elle entend.

Ceci apporté, rappelons que toute évolution se produit en son temps, en ce sens qu’une conscience ne peut changer qu’à partir de son centre, à son rythme. Ainsi, toute intervention exercée de l’extérieur et ayant comme visée de retirer des entités de la conscience d’un individu peut être vouée à l’échec si la vibration de l’individu reste inchangée. Autrement apporté, l’individu pourrait encore une fois magnétiser des entités vers lui, et celles-ci viendraient habiter sa conscience de nouveau.

Somme toute, l’Homme devra un jour savoir qu’il est un centre atomique intelligent. À ce temps, il ne se produira plus d’émanations astrales en lien avec ce qui est dit dans sa tête, car il saura reconnaître que les énergies de la pensée venant à lui ont un effet de domino sur les voix qu'il entend. Ainsi, l’individu qui n’accole plus de valeurs non réelles aux formes qui lui sont présentées arrive à se tenir au-dessus de la mêlée ; il n'est donc plus le participant d'une réalité qui veut l'amener à réfléchir la pensée. Dès lors, l’Homme devient le capitaine unique de son bateau – sa conscience – et ceci, sans jamais perdre le cap, malgré la force des vagues sur sa coque. L’Homme habite donc tous les racoins de sa conscience à tout moment, d’où l’établissement de sa liberté réelle et l’arrêt des voix dans
sa tête.

Au plaisir,

— Sandra Vimont, 2014


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE