La conscience de l'homme et de la femme


Bonjour,

Je voulais me renseigner sur la conscience de l'Homme conscient, ses qualités et aussi sa manière d'être.

Ignace (République du Congo)



Bonjour,

Votre question est très intéressante, et aussi très large, en ce sens qu'un livre pourrait être écrit pour exposer l'entièreté du sujet tout en apportant les nuances requises. Cela dit, il existe un livre écrit par Marc deLaSalle et intitulé "La révolution intérieure", et ce dernier aborde le sujet. De mon côté, je suis en train d'écrire un livre intitulé "L'entrée de la femme dans sa puissance réelle", et ce dernier aborde ce propos sous l'angle de la femme en interrelation avec l'homme.

Mais si je devais vous parler brièvement de l'individu conscient, je pourrais vous dire que sa caractéristique principale est la non acceptation de toute domination provenant des plans invisibles sur sa conscience.

Chez l'homme, ceci est surtout manifesté au travers une colère dirigée vers les plans qui agissent sur sa conscience via la pensée. La colère n'est donc jamais directement dirigée vers un autre individu.

Chez la femme, ce processus commence souvent par une dénonciation du bagage restrictif avec lequel elle doit conjuguer, pour ensuite se traduire par une colère envers les plans invisibles qui l'ont assujettie à vivre une vie sous leur domination.

Certes, l'homme a fait partie du plan de domination des plans invisibles sur la femme, et ce dernier s'alliera de plus en plus en conscience avec la femme afin de dénoncer ce qui leur a été imposé via leurs différents principes d'incarnation.

Cela apporté, l'individu conscient a donc un grand respect pour l'individu, car il en comprend les souffrances et sait comment il est difficile de devenir l'unique gestionnaire de sa conscience. Il a donc une grande sensibilité, et de ce fait, il fait aussi attention afin de protéger cette dernière de tous les débordements que l'on voit en société. Enfin, ce qu'il a le plus de besoin, c'est de vivre sa liberté de conscience et d'avoir la paix.

Merci pour votre question et bonne continuité !

— Sandra Vimont, 2015



RETOUR EN HAUT DE LA PAGE