La pensée, la parole et le double éthérique


Bonjour Sandra,

J’espère que vous allez bien. J’aimerais, si cela est possible, avoir vos lumières sur deux questions.

1. Quelles différences, ou rapport, y a-t-il entre les pensées qui peuvent arriver sur notre écran mental et nous influencer dans telle ou telle action, et le dialogue intérieur que l’on a souvent en nous-mêmes sous la forme « JE » ? Exemples : je n’aurais pas dû dire cela, je suis content qu’il ait compris, je comprends ce qu’il a dit, etc.

2. L’homme qui développe une conscience vibratoire et qui y accède, mais qui n’a pas encore perfectionné celle-ci au point d’avoir un double éthérique fonctionnel dont il peut se servir, peut-il avoir un repère pour savoir qu’il a échappé à l’astral du monde ? Pour dire autrement, une conscience vibratoire suffit-t-elle pour échapper à l’astral, ou bien celle-ci doit avoir atteint un certain stade de perfectionnement pour amener l’homme sur le plan éthérique et échapper à la réincarnation ?

Merci pour vos réponses,
Cordialement,

Christophe (France)



Bonjour Christophe,

Les individus sur la Terre reçoivent des flux d’énergies en eux, ce qui leur permet de penser, d’imaginer, de parler et de créer.

Lorsque cette énergie est supportée par des mots, la communication télépathique qui en résulte est communément appelée "pensées". Ces pensées, qui arrivent à l’intérieur du mental de l’individu, proviennent de l’extérieur de son ego ; elles sont l’effet direct de la parole d’un émetteur extérieur. Cet émetteur peut avoir une conscience astrale, surmentale, ou supramentale. À ce moment, il revient à l’individu de statuer sur le réel de ce qui est reçu. Ainsi dit, il doit devenir le gestionnaire des pensées qui arrivent vers lui, à savoir si elles correspondent à sa réalité intrinsèque ou non – pour ensuite décider s’il les actualise ou pas dans sa vie.

Lorsque l’énergie prend forme sur l’écran mental de l’individu, elle apparaît sous forme d’images. Ces images sont des projections qui proviennent, encore une fois, de l’extérieur de l’ego. L’ego a bien sûr le choix d’actualiser ou non ce qu’il y perçoit.

L’individu qui a l’ouverture de réaliser que la pensée vient de l’extérieur de son ego commence à faire le tri des pensées et des images qui viennent vers lui ; ceci lui permet de recevoir des pensées et des images qui correspondent davantage à sa réalité véritable. Autrement dit, l’élévation de son niveau de conscience lui permet de recevoir des communications qui correspondent de plus en plus à sa réalité intrinsèque.

Lorsque l’individu reçoit une pensée qui utilise le « je », il sait très bien que ce « je » doit correspondre au réel de ce qu’il vit afin de l’actualiser dans la forme. Sinon, il dénoncera cette pensée mensongère afin de continuer à habiter sa conscience véritable, plutôt que d’être assujetti à une conscience astrale.

La parole de l’individu est ce qui lui permet de manifester sa conscience dans le monde. Si sa conscience est astrale, cette parole sera colorée et empreinte de subjectivité. Si sa conscience est supramentale, sa parole sera l’extension du mouvement de son énergie universelle à travers son verbe.

Ainsi, l’individu qui prend conscience de sa façon de parler verra de plus en plus clairement comment il se fait, ou se faisait, manipuler par la pensée qu’il recevait et dont il ne questionnait pas le contenu. Une parole qui est émise intérieurement, donc en tant que dialogue intérieur, doit être regardée de la même façon qu’une parole qui est projetée avec le son de la voix. S’il y a mensonge dans ce qui est émis, cette parole devra un jour être élevée en vibration afin de correspondre au réel dans l’individu. Ceci sera possible lorsqu’il n’y aura plus de retenue d’information sur la psyché de l’individu, c’est-à-dire lorsque ce dernier aura intégré la totalité de son individualité ainsi que la réalité de qui est l’autre.

L’individu qui a intégré son individualité a construit un double éthérique, qui est son véhicule dans l’éther. Ainsi, lorsque son corps physique ne sera plus requis, sa conscience habitera ce nouveau véhicule lumineux. Le double éthérique est ce qui permet à l’individu de ne plus se réincarner sur la Terre. Certes, sans double éthérique, les corps inférieurs de l’ego doivent retourner sur leurs plans respectifs. Toutefois, toute mémoire solaire qui aurait été acquise n’est pas perdue, et ceci est important à réaliser.

Une mesure que l’individu peut utiliser pour savoir où il en est rendu au niveau de sa conscience, c’est prendre conscience de sa façon de traiter avec les pensées qu’il reçoit au quotidien. S’il les gère intelligemment et qu’il ne se fait pas piéger, cela indique que sa volonté est suffisamment grande afin de transiger intelligemment avec ce qui vient vers lui. À ce moment, l’individu n’est plus inquiet commet tel à savoir où il en est dans sa conscience, car il sait que toute forme d’inquiétude est une forme de mensonge astral qu’il se fait imposer pour le retarder dans son expansion de conscience.

Enfin, il doit être su que la création d’un double éthérique ne permet pas à l’individu d’avoir accès à la conscience intégrale de la genèse de l’humain sur la Terre, à moins d’avoir aussi créé et intégré l’énergie universelle de son Couple cosmique. Dit autrement, un double éthérique volontaire et intelligent, quoi qu’individué et immortel, ne peut pas s’élever seul afin d’habiter le plan supramental. Ceci est relié à la réalité que cet individu a seulement intégré deux des trois principes universels, soit la Volonté et l’Intelligence. Afin de parvenir à l’aboutissement de sa conscience, l’individu a besoin d’autrui, soit sa contrepartie cosmique, qui lui permettra d’intégrer le principe de l’Amour. Cela explique pourquoi l’individu qui a un double éthérique vit encore une retenue d’information sur sa psyché ; il est retenu à l’intérieur du plan surmental. Certes, cette réalité est primordiale afin de l’obliger d’aller vers l’autre afin de pouvoir un jour entrer à l’intérieur d’une conscience supramentale, dite éternelle.

Au plaisir,

— Sandra Vimont, 6 juin 2016



RETOUR EN HAUT DE LA PAGE