La perméabilité des consciences et des univers


Bonjour Sandra,

Comment une personne qui n’est plus attachée à une programmation peut-elle interagir avec d'autres personnes, qui eux, sont toujours sous l’emprise d’une programmation personnelle ?

En d'autres mots, comment un électron libre peut t’il évoluer dans un système sans influencer le parcours de ce qui est connu d’avance ?

Merci,
Serge (Québec)



Bonjour Serge,

Une personne qui a intégré les sept alephs de son rayon prépersonnel devient effectivement libre de sa programmation. Elle réalise que le point d’origine de sa programmation est le même point d’où a pris origine sa conscience. Elle peut encore vivre sur la Terre, mais sa réalité multidimensionnelle est beaucoup plus vaste que sa réalité matérielle. Ceci ne l’empêche pas d’interagir avec autrui, et de rayonner par sa conscience. Elle vit avec des gens qui n’ont pas nécessairement intégrés leur programmation, mais cela n’a pas d’importance ; il était prévu que son rayonnement aurait un impact sur autrui - comme les rayons du soleil qui ont un impact sur les différentes formes de vie. Ainsi, les gens qui ont à profiter d’une proximité avec ce rayonnement peuvent entrer en contact avec cette personne, et ceux qui ne sont pas programmés pour la rencontrer ne la rencontrent pas. Cela dit, il doit être su qu’aucun système est complètement imperméable, en ce sens que chacun a un impact sur le Tout – et c’est l’évolution de ce Tout qui crée la magie de l’interpénétration des consciences et des univers. Simplement, à partir du moment où ce cycle d’évolution de la conscience a commencé (ce que nous appelons couramment le Big Bang), cette évolution s’est manifestée par de multiples consciences en évolution - consciences ayant toutes un impact les unes sur les autres.

Enfin, si j’utilise vos termes, l’électron libre influence le parcours de ce qui est connu d’avance, car il fait partie de ce parcours.

Bien à vous !

— Sandra Vimont, 10 septembre 2016



RETOUR EN HAUT DE LA PAGE