Le double éthérique et la conscience


Bonjour Sandra,

Merci pour vos réponses et de partager votre savoir avec nous.

1. Le double doit être « fabriqué » ! Alors le double, c’est notre créature ou un créateur doué de sa propre conscience ?

2. Quel influence aura l’avènement du double dans les problématiques d'entités et, plus globalement, dans nos sociétés individualistes ?

Meilleures salutations.
Pat (Québec)



Bonjour Pat,

Le double éthérique est un corps subtil qui se construit lorsque l’ego parvient à intégrer l’énergie de son esprit dans son corps éthérique. Le double est donc le nouveau corps subtil qu’habite l’ego qui est apte à vibrer à l’énergie éthérée du plan surmental. Il n’est donc pas une nouvelle créature en soi, mais un corps habité par l’ego qui est élevé en vibration. L’intégration des principes universels de la Volonté et de l’Intelligence permet la création du double éthérique qui, éventuellement, grandit en puissance lorsqu’il intègre le principe de l’Amour. C’est alors que le double pénètre le plan supramental de la conscience.

L’être humain est multidimensionnel, et l’origine de sa genèse de vie doit faire partie de sa conscience. En intégrant les sept principes solaires (ou alephs) propres à sa réalité, il devient apte à vibrer aux différents niveaux de conscience qui caractérisent sa nature cosmique. La conscience de l’ego est alors intégrale, car sa nature individuée n’entre plus en contradiction avec la nature collective et unifiée de la conscience universelle.

Le double éthérique peut sembler avoir sa propre conscience, car sa vibration devance toujours celle que peut absorber l’ego humain qui habite la matière. Toutefois, lorsque l’ego quitte son véhicule physique lors de la mort de son véhicule charnel, il continue à habiter le double éthérique qu’il a construit et qui caractérise sa nature ascendante. Il cesse alors de vivre l’apparente dualité d’être double en conscience, puisqu’il n’est plus partagé entre une vie planétaire et une vie cosmique.

Afin de ne plus être influencé par des entités et des esprits mensongers, l’individu doit non seulement avoir un double éthérique, mais il doit aussi avoir intégré les sept alephs propres à sa réalité solaire (ce sujet est développé dans mon livre « Entrer dans le réel », au chapitre 11). Toute personne qui a un double éthérique est moins sujette à se faire astraliser. Elle est immortelle en conscience et participe à la construction des structures psychiques des sociétés de demain. Sa faille, c’est qu’elle elle peut encore se faire tromper dans son rapport avec l’autre si elle n’a pas intégré le principe de l’Amour. En intégrant cette énergie solaire, ceci lui ouvre une nouvelle perspective face à autrui, car sa conscience accède au réel de qui est l’autre, plutôt que d’interpréter la réalité collective à partir de ses propres prémisses individuées.

Au plaisir,

— Sandra Vimont, 12 mai 2017



RETOUR EN HAUT DE LA PAGE