L'homme, la femme et l'incarnation


Bonjour,

J'ai bien fini la lecture de votre livre (à relire encore et encore...) Beaucoup d'information à intégrer.

Il y a une question (parmi d'autres) que j'aimerais vous poser.

Après la séparation de l'unité de vie en Homme et en Femme, l'être commence une longue série d'incarnations dans des corps de sexe différents.

Qu'est-ce qui se passe quand le même être (esprit + âme) s'incarne dans le corps masculin et ensuite dans un corps féminin et vice versa?

Est-ce que l'humain devient Femme quand il s'incarne dans un corps féminin et Homme quand il s'incarne dans un corps masculin ou s'il garde toujours sa nature profonde (Homme ou Femme) malgré le sexe du corps qu'il habite?

Et s'il reste une Femme dans un corps masculin et l'inverse, quel est le sens d'incarnation dans un corps du sexe opposé?

Je vous remercie par avance,

Je vous souhaite une très bonne journée,

Oxana (France)



Bonjour Oxana,

La réponse à vos questions est simple et complexe à la fois. La logique humaine ne peut pas accéder au réel de la réponse, mais la vibration prépersonnelle dans l’ego y donne accès. Je vous résume la situation.

Au niveau du plan supramental (ou universel), le masculin est toujours fondamentalement uni au féminin dans les différents Couples cosmiques qui font partie de ce plan de conscience. Un jour, l’énergie de plusieurs Couples cosmiques s’est diffractée, d’où l’émergence de l’énergie de l’homme et de la femme sur le plan surmental (la séparation du yin et du yang). Dans la religion chrétienne, ce phénomène est considéré comme étant le début de la « chute de Lucifer ».

Dans un multivers donné, chaque individu (être humain ayant une âme et un esprit) a un positionnement qui dépend de l’observateur. Si on regarde d’un premier point de vue, l’individu peut être dans un positionnement d’incarnation masculine (cercle en bas de la fleur de vie), et d’un second point de vue, il peut être dans un positionnement d’incarnation féminine (en haut de la fleur de vie). Cela dit, un troisième regard nous laisserait voir qu’il ne s’agit pas d’un être humain incarné, mais d’un esprit… et ainsi de suite. Les corps distincts de l’homme et de la femme dépendent donc du point de vue de l’observateur sur la forme (autrement dit, dans quel univers se situe l’observateur). Si l’observateur se situait sur le plan supramental, il arriverait à la conclusion que chacun est homme et femme à la fois… mais aussi chacun est esprit, âme, Esprit universel, Âme universelle, etc. Chacune de ces réalités figurent dans un univers différent et créent l’aspect multidimensionnel de l’être humain intégral.

Pour prendre conscience de la réalité fractale et perméable des univers et des multivers, il faut être entré dans le réel de ses origines de vie.

Au plaisir,

— Sandra Vimont, 18 octobre 2017



RETOUR EN HAUT DE LA PAGE