Apparitions spirituelles et religion


Bonjour,

Que penser des apparitions de la Vierge Marie ou de l'Archange Michael ? Est-ce que les sacrements dans l'église catholique ont un effet spirituel ?

Cordialement,

Mme Rajasingam (France)



Bonjour !

Vos questions sont intéressantes. Les apparitions de la Vierge Marie ou de l'Archange Michael sont des formes qui correspondent à des réalités sur les hauts plans de la conscience humaine. L'obstacle qui survient lors de ces apparitions est la difficulté qu'a l'individu de ne pas se soumettre à elles. S'il le fait, il vit une sorte d'enivrement ou de l'orgueil spirituel, ou alors un besoin de se mettre à genoux devant la grande beauté de ce qu'il voit. Dès qu'il agit ainsi, il diffracte son énergie prépersonnelle (énergie qui précède la création de son ego sur la Terre), ce qui fait en sorte qu'il devient le pantin de ces énergies, plutôt que de devenir apte à contenir le réel de qui il est. Le problème n'est jamais la forme comme tel, mais le rapport qu'entretient l'ego avec la forme. Plutôt que de réfléchir son expérience ou de vouloir croire en quelque chose de plus grand que lui, il a intérêt à commencer à dialoguer avec l'Invisible pour chercher à comprendre ce qu'il vit. S'il n'a pas de réponse, un rapport de force avec son esprit s'impose pour contrer sa tension ou son inconfort de ne pas être scient devant la vie. Et si la réponse qu'il reçoit est mensongère, il doit la contester. Il peut alors grandir en conscience, plutôt que de rester dans l'ignorance de ses origines de vie cosmiques.

Ultimement, les sacrements qui sont offerts dans le cadre de la religion catholique servent à ouvrir la conscience des individus à la réalité d'une vie dans l'Invisible et à transmettre un cadre moral sociétal. Toutefois, la structure qu'impose l'église maintient les egos dans un cadre restrictif qui ne les instruit pas sur le réel de l'esprit, ni du lien qui doit exister entre l'ego et l'esprit. Cette structure les maintient donc en dehors de la véritable spiritualité, c'est-à-dire à l'extérieur d'un état de conscience qui permet la fusion de l'ego avec son esprit. Le mot "spiritualité" vient du mot anglais "spirit", ou "esprit" en français... mais force est de constater qu'il y a peu d'esprit dans la religion catholique. Pourquoi ? Parce que la foi qui est préconisée est fortement soutenue par le besoin de croire en quelque chose qui reste muet. Pourtant, un ego qui entre dans l'autorité intelligente de son esprit oblige l'Invisible à lui parler et à se dévoiler. Sans contredit, l'esprit devra un jour sortir de son mutisme et commencer à parler à l'homme et à la femme.

Avoir la foi en son esprit, en l'Esprit-Saint ou en Dieu sans être capable de supporter sa propre énergie prépersonnelle dans ses corps est une aberration.... Aberration temporaire mais nécessaire, le temps que les corps de l'ego s'élèvent en vibration et que sa conscience n'ait plus besoin de croire. L'être nouveau n'aura plus de soutenir sa vie par des croyances, car il aura appris à savoir la vie intérieurement.

Enfin, l'individu qui contient la totalité de son énergie prépersonnelle n'a plus besoin de cadre moral ou religieux pour supporter ses actions, car tout ce qu'il dit et fait est supporté par l'autorité de sa propre conscience intégrée. Ce dernier ne vit plus d'effet spirituel mais vit le spirituel en lui.

Au plaisir,

— Sandra Vimont, 25 juillet 2018



RETOUR EN HAUT DE LA PAGE