Le manque de confiance en soi


Bonjour Sandra,

On peut lire sur Facebook que la confiance en soi est un pré-requis pour communiquer avec son double. Sans elle, toute tentative semble vouée à l'échec.

Quel est le meilleur moyen d'acquérir une confiance en soi (sans nourrir l'ego) quand celle-ci nous fait cruellement défaut ?

Luc (Québec)



Bonjour Luc,

La confiance en soi, si elle est définie comme étant la capacité de l’ego à entrer dans l’énergie de mouvement de l’esprit avec volonté, est certes importante pour passer à l’action. Toutefois, certaines personnes sont retenues, ou amoindries, dans leur capacité à aller de l’avant. Ceci est souvent dû à un bagage mémoriel répressif qui les empêche de s’extérioriser, ce qui les oblige à subir la mémoire d’une persécution quelconque. Les personnes qui vivent cela ne sont pas du tout exclues du processus d’expansion de leur conscience. L’intégration du principe d’Intelligence ainsi que la création de leur double éthérique prendra beaucoup de vigueur lorsqu’elles cesseront d’accepter les pensées mensongères qui sont générées par le contact de leur esprit avec leur bagage mémoriel répressif. Ainsi, toute pensée qui restreint leur ego à passer à l’action, qui les diminue dans leur identité ou qui les maintient dans une inertie contraignante deviendra leur levier pour créer leur double éthérique. Parfois, cela peut être le travail de toute une vie, ce qui devient la plateforme utilisée par l’esprit pour que l’ego intègre son énergie.

Enfin, puisque le manque de confiance et la diminution de soi face à autrui s'accompagnent de mémoires de persécution, les egos concernés ont souvent la sensibilité de ne pas vouloir brimer leur prochain. Cela devient un atout important, car le développement de leur rapport de force avec leur esprit (pour parvenir à entrer dans une action extériorisée) s’accompagne alors d’une volonté de ne pas brimer l’autre. Ainsi, lorsque ces personnes sont prêtes à intégrer l’énergie du principe de l’Amour, ce travail est grandement facilité.

Au plaisir,

— Sandra Vimont, 18 août 2018



RETOUR EN HAUT DE LA PAGE