Les races sataniques et autres sujets


Bonjour Sandra,

J'aurais quelques questions, je vais dès que possible acheter votre livre car je trouve que votre "enseignement" est plus adapté pour moi, enfin je comprends mieux, vous donnez de bons exemples etc. et je me retrouve pas mal avec ce que vous dites, je visionne aussi beaucoup BDM mais je résonne beaucoup mieux avec vous bref :)

Sur le site de Supraconscience vibratoire, elle décrit et elle dit dans ses vidéos que nous serions dans la matrice du démiurge, les archontes etc. Seulement, il n'y a qu'elle qui le dit, ni vous ni BDM n'y faites mention a part l'astral qui nous influence, pourquoi cela?

Comment est-ce qu'on augmente son taux vibratoire ? Je n'ai pas beaucoup de pensées dans ma tête, c'est très flou et surtout, j'ai un sifflement permanent depuis mes 18 ans et j'en ai 23 maintenant (Sri Aurobindo parlait de sifflement et éveil, du coup peut-être avez vous une idée?).

Savez-vous si le jeûne est une bonne chose dans ce cheminement de conscience ? Je suis quasiment fruitarien, je jeûne beaucoup et je prends beaucoup de plantes, c'est d'ailleurs certainement pour ces raisons que je suis tombé sur BDM, j'ai du augmenter mon taux vibratoire d'une certaine façon car j'ai bien compris qu'on ne tombe pas sur BDM ou sur vous par hasard, c'est que quelque part je suis prêt pour la suite.

Je comprends que ma pensée est une communication télépathique inconsciente pour le moment, mais j'ai l'impression que ça ne me fait pas plus d'effet que cela, j'essaye d'analyser chacune des mes pensées je ne sais pas, je dois mal m'y prendre.

Merci pour votre attention Sandra,
Bisous
Johny (France)



Bonjour Johny,

Concernant votre première question, je vous offre une vue d’ensemble. Lorsque « La Source » s’est manifestée, elle a créé l’Esprit universel sur le plan supramental. Ensuite, l’énergie universelle a été diffractée pour générer un état de conscience inférieur sur le plan surmental (synonyme de « plan mental supérieur »). Les esprits sont alors apparus. La diffraction qui s’est produite entre le plan supramental et le plan surmental a généré un excès d’énergie qui n’était pas absorbable par les esprits. Les forces descendantes sont alors apparues sur le plan surmental pour maintenir un équilibre, car aucune énergie ne peut être « perdue ». Différentes races sataniques sont alors arrivées pour se nourrir des énergies résiduelles que les esprits ne pouvaient pas absorber. Parmi ces races, nous pouvons nommer Reptiliens, mais aussi Archontes, Gris, etc. Par la suite, les esprits ont diffracté leurs énergies pour créer les egos. L’énergie diffractée des esprits a généré le besoin d’avoir des entités sur le plan astral pour se nourrir de ces énergies résiduelles. Il existe donc, en effet, deux niveaux de parasitage qui sont possibles : astral et surmental. Cela explique pourquoi une personne qui a un double éthérique sur le plan surmental peut encore se faire piéger et dominer autrui. Concrètement, cette personne peut supporter différentes races sataniques. Puisque ces races dites « obscures » se nourrissent des énergies universelles non assimilables par les esprits, l’ego qui sous-tend l’esprit en question peut devenir déficient en énergie vitale, d’où son besoin de vampiriser autrui pour compenser son manque.

Je ne m’intéresse pas à décrire en détail les hiérarchies des races sombres, car cela nécessiterait que j’entre en contact avec leur conscience perverse, ce qui ne m’intéresse pas du tout. Ce sont des manipulateurs, des menteurs, des tricheurs, des pervers, des dominateurs, etc. Toutefois, ce qui m’intéresse, c’est de savoir comment chaque individu peut se libérer de l’emprise des forces descendantes et libérer sa conscience. Cela passe nécessairement par l’intégration de la loi universelle la plus fondamentale : savoir que la pensée vient d’ailleurs, et ce, en tout temps. En intégrant cette loi, l’ego ne peut plus se faire désinformer… ni par les entités astrales, ni par les races dite sataniques, ni par quoi que ce soit.

Pour augmenter votre taux vibratoire, entourez-vous de ce qui est sain et beau ! Cela dit, l’augmentation du taux vibratoire ne correspond pas nécessairement à la réalité de la création du double éthérique. La nuance est importante. La création du double éthérique dénote un taux vibratoire croissant dans l’ego, c’est-à-dire l’intégration de l’énergie de l’esprit dans l’ego. Mais une augmentation du taux vibratoire d’un ego ne veut pas dire que le double éthérique se crée.

Concernant le sifflement que vous entendez : si le sifflement vous dérange, il est important que vous entriez en rapport de force avec votre esprit pour qu’il cesse. Un tel sifflement n’est pas un synonyme d’éveil comme tel, mais est un événement créé par l’esprit pour que l’ego pose certaines actions. Si le sifflement ne vous crée pas d’inconfort, vous pourriez dialoguer avec votre double éthérique pour en comprendre les fondements. Si voutre double n'est pas créé ou ne répond pas, ce sifflement devient alors un levier intéressant pour forcer le développement la communication télépathique bidirectionnelle avec votre double éthérique.

Vous me parlez de jeûne… C’est un sujet très intéressant. Bien sûr que le jeûne est à considérer pour une personne qui est en cheminement de conscience. Personnellement, je pratique le jeûne intermittent pour permettre à mes organes de se reposer un certain nombre d’heures par jour. Évidemment, le jeûne n’est pas obligatoire, mais il permet une optimisation des fonctions du corps physique. Les personnes qui auront à jeûner le sauront à l’intérieur d’elles-mêmes, car leur corps physique demandera un soutien supplémentaire pour pouvoir suivre le rythme de l’expansion de leur conscience. Une personne qui ne s’occupe pas suffisamment de sa santé est à risque de vivre un trop grand décalage vibratoire entre sa conscience et son corps, ce qui peut devenir très initiatique. En conclusion, l’écoute du corps devient un atout important lorsque la conscience prend de l’expansion, car le corps est nécessaire pour vivre la fusion avec son esprit.

Au plaisir !

— Sandra Vimont, 18 août 2018



RETOUR EN HAUT DE LA PAGE