Comprendre "Dieu"

dieu
Bonjour Sandra,

Pourriez-vous nous dire un mot sur l'Absolu des Absolus ? En quoi le Dieu à venir sera-t-il différent du Dieu anthropomorphique des religions monothéistes ? Aura-t-il besoin de législateurs pour établir ses lois et les transmettre aux hommes ?

Luc



Bonjour Luc,

L’Absolu des Absolus, c’est la Source originelle primoridale non manifestée… ce qui existait avant toute forme de manifestation.

Il est adéquat de préciser la nature de ce que nous appelons « Dieu ». Si ce Dieu est la nature non manifestée de la conscience, nous parlons de la Source. Si nous parlons de l’aspect manifesté de ce Dieu, alors nous parlons des Soleils (notre Soleil, mais aussi tous les soleils). Notre Soleil a souvent été associé à l’image d’un homme. Pourquoi ? Parce qu’il représente l’aspect manifesté, ou yang, ou masculin, de la manifestation… en opposition avec la Source, qui elle est non-manifestée, yin, ou féminine. La vision anthropomorphique de Dieu n’est donc pas erronée, mais correspond seulement à un aspect de la réalité. Il devient donc intéressant d’élargir notre définition de ce qu’est ce Dieu manifesté, afin d’avoir une vision élargie du réel. Entre autres, il est adéquat de définir l’aspect yin et yang contenu dans les soleils, duquel nous sommes les descendants : la forme et la conscience unis dans une manifestation combinée. Nous pouvons aussi parler de l’aspect solaire qui a été oublié dans de nombreuses religions monothéistes : les consciences humaines ont « oublié » que leurs origines cosmiques manifestées sont les soleils du cosmos. Enfin, il est intéressant de parler de l’aspect unitaire et multiple de la conscience solaire : ce Dieu est Un et multiple, singulier et pluriel à la fois.

Les lois des différents plans de conscience seront apprises ou intégrées via l’expérience par les egos qui intégreront leur énergie solaire, ou prépersonnelle. D’ici le moment de l’intégration de ces lois, de nombreuses hiérarchies cosmiques soutiendront ces egos humains et placeront des balises pour donner une direction à l’évolution humaine, c’est-à-dire une direction vers le retour vers leur conscience solaire.


— Sandra Vimont, 1 février 2020