Les aspects polarisés de la conscience

Le vrai et le faux, le bien et le mal...

Ces concepts, aux attributs cristalisants et réducteurs, devront lentement être épurés de la conscience humaine. Toutes pensées, idées et concepts auxquels l'ego est confronté est d'origine vibratoire. Lorsque l'homme qualifie cette vibration en relation avec des concepts polarisés, il ne bénéficie pas d'une vision réelle et objective. Cette vibration est l'expression des infuences multi-dimentionnelles sur un ego, plus ou moins intégré à son esprit. Elle est ainsi un aspect du réel qui doit être vécu en dehors du point de vue dualistique, caractéristique à l'égo. Auquel cas, la perception deviens limitée, et maintient l'homme dans un TEMPS psychologique. Le réel ne peux être vécu et actualisé que dans le moment présent, dans la présence de l'esprit. Temps dans lequel l'homme peut percevoir et comprendre selon sa vibration, libre des concepts polarisés. Cette polarité est utilisée par les forces involutionnaires afin de retarder l'avènement de l' INTELLIGENCE sur terre.

Un égo ne bénéficiant pas du support de son esprit vit beaucoup d'insécurités. Ainsi, il a tendance à constamment cristalliser les formes, en les définissants en relation avec des concepts polarisés, imprégnés de longue date dans sa conscience. Cette acte de définition prodigue à l'égo l'impression de se situer par rapport à elles et cela le rassure. L'homme, de par son insécurité existentielle, est forcé à réfléchir les formes qui viennent à lui (expériences de vie, pensées, idées et concepts d'autrui), de se positionner par rapport à elles avec une opinion qui cristallise et alourdit sa conscience, plutôt que d’établir le réel de ce qui se passe sans subir la pression des forces polarisées de l’involution.

Ce faisant, il est dès lors incapable de voir, intégrer, les aspects constamment en mouvements du réel.

— Dorian Fernandez


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE