Le réel du mental humain

Conscient des lois de la vie, l'homme nouveau ne pourra plus être polarisé dans son mental. Cependant, il lui sera aisé d'explorer les aspects polarisables de la conscience humaine involutive afin d'en définir les limitations.

Ainsi, il pourra déclarer que : "la vie sur terre est anti-homme", et ajouter ensuite, "la vie sur terre est pro-homme", et voir que dans ces deux affirmations, il n'y a aucune contradiction. Il aura une vision élargie des différents aspects du réel.

Bien que l'on puisse observer de nombreux aspects polarisés à l’intérieur de la conscience humaine, la vie terrestre et cosmique n'est pas la résultante de polarités dualistiques qui s'affrontent. "TOUT" en elle y est "UN", car le "TOUT" provient de l'énergie cosmique, dont les grands principes universels sont : l'amour, la volonté et l'intelligence. Ces trois principes sont l'expression des hautes instances divines, dont le siège se situe dans les plus hautes sphères de la création. Nous sommes donc extrêmement loin de la vision fractionnée et égocentrique humaine. L'homme est le seul être physique sur terre incapable de sentir en lui l'unité de toutes choses, car il est polarisé, divisé dans son mental. Il fait pourtant partie du TOUT unifié, même s'il expérimente actuellement l'illusion de la séparation.

Lors de la période évolutive actuelle et future, les trois grands principes universels, actualisés dans les centres relais de la planète, diffuseront sur celle-ci :

- un ordre cosmique, proportionnel au perfectionnement grandissant des êtres en évolution de conscience.
- un recul des forces involutives, jusqu'à leur retrait total.
- un éveil, suivi d'une capacité d'intégration progressive de la conscience supramentale.

Ces trois aspects favoriseront le développement de la science supramentale, et ainsi, la compréhension du phénomène humain et cosmique. Lorsque cette nouvelle science évolutionnaire sera suffisamment diffusée, les forces involutives perdront leur ascendance sur l'homme.

L'influence de la période involutive étant encore très active dans la conscience humaine, les individus sont souvent inaptes à faire une synthèse objective des différentes données observées dans leurs expériences. Cette incapacité découle de la fragmentation du rayon de l'intelligence ; ce dernier étant divisé avant même d'être en contact avec le mental de l'homme. La polarité, source de grandes confusions, est donc imposée par des forces incomprises en lui. L’être ne doit pas observer ce phénomène avec une vision fragmentée. Les forces occultes n'agissent pas contre l'humanité pour des raisons dualistiques, et cela pour la simple raison que les lois de vie en charge de l'évolution, découlent des trois principes universels. L'homme est empêché d'avoir plein accès au potentiel de son rayon, uniquement dans la mesure où sa conscience n'est pas suffisamment épurée pour qu'il puisse en bénéficier sans risque (pour lui-même et pour les autres). Cependant, les abus sur la conscience en évolution par des êtres opportunistes sont réels. Ces actes sont rendus possibles dans la mesure où l'homme n'est pas soutenu par son énergie prépersonnelle et qu'il n'a pas conscience des lois sous-jacentes au développement de la conscience évolutionnaire.

Il sera nécessaire que l'homme se dégage de sa grande émotivité et qu'il regarde les aspects du réel avec un regard neuf, empreint de continuité psychique. Sans quoi il sera forcé de polariser les données perçues, et ne sera pas en mesure d'en absorber les différentes variantes. L'homme nouveau développera un discernement qui lui permettra de voir tout ce qui l'empêche d'accéder au réel. Il sera alors progressivement capable de neutraliser toutes les interprétations subjectives associées aux événements de la vie. Cette étape sera une période d'intégration qui lui ouvrira la porte à une vie nouvelle. Une vie où le rayon de l'intelligence peut toucher le mental sans interférence, et où l'homme accède graduellement à la vibration du réel de sa conscience mentale.

Une grande majorité de l'humanité actuelle est inconsciente d'elle-même, ainsi que des lois de vie qui conditionnent son expérience et la maintiennent sous la domination d'êtres, dont le mandat est de faire perdurer la période involutive le plus longtemps possible. Il viendra cependant le temps, où l'homme sera donné de goûter à son centre réel. C'est alors qu'il réalisera à quel point il est un être grandiose, dont la magnificence est grandement ternie par les systèmes actuellement en place. Une grande aversion pour tout mensonge qui l'assujettit à vivre à l’intérieur d’une conscience inférieure verra alors le jour. De là, émergera en lui une colère psychique apte à détruire les formes retardataires qui assujettissent son mental. Cette colère, dirigée contre tous les commanditaires d'abus dans sa conscience, donnera pour la première fois à l'homme, un début d’ascendance sur les forces involutives, ainsi qu'une liberté nouvelle.

— Dorian Fernandez


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE