Le changement vibratoire dans un processus évolutionnaire

Dans le contexte de la psychologie évolutionnaire, on parle souvent du concept de changement vibratoire.

Principalement, le changement vibratoire est le deuil d'un état d'âme.

Le changement vibratoire permet à l'individu d'être plus étanche aux ambiances créées dans son mental à partir de l'événementiel ou de sa programmation involutionnaire ; de là, l'idée d'évolution. Jusqu'à maintenant, et pour fins de progression, la programmation a toujours été la façon par laquelle la contrepartie cosmique de l’individu s’est manifestée dans son espace-temps psychologique. Jamais l'égo involutionnaire ne s'infligerait un changement vibratoire. Le changement vibratoire part du haut vers le bas, si on peut s'exprimer ainsi.

Le changement vibratoire est la résultante d'un mouvement d'énergie qui récupère le différentiel ou l'amplitude énergétique de la rythmie de l'âme pour la construction d'une nouvelle interface plus transparente, ou lumineuse, entre le cosmique et le matériel. Cette nouvelle interface pourrait se nommer le double.

À chaque changement vibratoire, l'égo perçoit un aplanissement de cette courbe par la diminution de certains états d'âme. Par exemple: vous aviez, dans le passé, une passion reliée à la musique ou la guitare et, un bon matin, vous regardez votre instrument sans ressentir le moindre désir d'en jouer. L'égo vivant cette nouvelle condition peut ressentir une forme de perte ou de diminution d'une joie de vivre. La polarité vécue par les hauts et les bas reliés à l'exercice de cet instrument se trouve neutralisée. Le différentiel énergétique est récupéré pour le bénéfice réel de l'égo et non pour le bénéfice de l'âme.

Un changement vibratoire est chirurgical, précis, et il vise là où le différentiel animique est fort. L'âme crée toujours de l'événementiel à haut potentiel d'ambiances, nous faisant naviguer sur les montagnes russes de la polarité. Ceci a été fait dans un but de progression dans la matière, c'est-à-dire pour créer suffisamment d'expériences à haut rendement sous forme de programmations. On parle ici de progression et non d'évolution car, pour aller d'un point A au point B, l'individu doit vivre des hauts et des bas. Donc, entre le point A et le point B, il y a un différentiel d'énergie ou une somme d'énergie qui a principalement servi à l'évolution de l'âme et non à sa propre évolution sur le plan de la matière. Le renversement de cette condition est en mouvement. La récupération du différentiel énergétique est appelée l'évolution.

Le double actuel de tout individu est luciférien, car il est fait de mémoires résultant de la condition humaine dite involutionnaire, c'est-à-dire que trop peu d'énergie astrale a été récupérée. La masse critique d'énergie astrale pour la construction d'une nouvelle interface entre le cosmique et le matériel est atteinte. L'involution doit cesser. Le redressement de la courbe involutive est en marche. C'est la fin du temps psychologique.

— Gaétan Dubé


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE