L’individu et le plan astral

L'Homme qui s’intéresse à la conscience et qui se questionne au sujet des plans invisibles pourra passer beaucoup de temps à se les imaginer. À vouloir les comprendre via son intellect. Et surtout, son ego ne voudra pas être pris pour un con. De ce fait, il cherchera à percevoir les manipulations sur son mental, à voir le jeu des entités, pour bien souvent se sentir comme une cloche qui revient toujours au même point de départ. Pourquoi ? Parce que cet ego subit encore trop l’aspect récurrent du plan astral qui utilise la pensée subjective pour le piéger.

Ceci dit, l’ego orgueilleux qui s’approprie les mémoires qu’on lui présente via la pensée peut même se sentir fier d'être manipulé par des esprits, des êtres invisibles, et il y va tête baissée, prêt à se défendre. Or, cet ego ne voit pas ce qui se passe réellement. Il dépense beaucoup d'énergie et de temps, jusqu'à un jour penser que c'est lui-même qui s'inflige tout ça. Clairement, l’ego doit apprendre à se regarder aller et à s’étudier de manière froide et objective afin de ne plus subir les aléas de sa programmation via le plan astral.

Du point de vue astral, l’individu inconscient n’est pas unique, en ce sens que celui-ci fait partie d’une masse sociale rattachée à la mémoire planétaire. Cette masse est l'équivalant de bancs de poissons inconscients, et le plan astral y jette de très larges filets de pensées… en sachant que ça va mordre. Par « mordre », j'entends que les bancs d'egos inconscients s'approprient cette nourriture en donnant de la valeur aux pensées reçues, ce qui concorde évidemment avec leur programmation individuelle.

En somme, l’astral ne s’intéresse pas à l’essence réelle dans l’Homme. Les rouleaux de pensées envoyées dans le mental des hommes peuvent parfois donner une impression d'intelligence, mais il en revient toujours à l’Homme individué d’en déterminer la nature réelle afin de ne pas se faire piéger à croire que l’invisible est plus intelligent que lui.

C’est à ce temps que l’Homme aura une assise réelle basée sur le savoir qu’il aura établi en lien avec les plans… plutôt qu’une assise éphémère construite sur un ego assiégé par la croyance aux pensées reçues dans son mental.

— Mohamed Rezkallah


RETOUR EN HAUT DE LA PAGE