L’évolution de l’Intelligence dans le mental de l’ego

se croire intelligent L’ego qui croit ses pensées est toujours susceptible de se penser intelligent, et même plus intelligent que les autres. Ainsi, cet ego qui vibre aux affluents mémoriels de la vie devient facilement victime de ses croyances. Celles-ci ont préséance sur le réel en lui, car il n’a pas la capacité de mettre à jour sa faille première, c’est-à-dire son incapacité à vibrer à une Intelligence créative qui dépasse la faculté de croire ou de ne pas croire.

Celui qui se fait piéger par son impression d’être intelligent devient sujet à vivre de l’orgueil ou même de la condescendance. Il cherche à convaincre en s’efforçant de ne pas perdre son image qu’il se fait de lui-même, soit sa place sur le podium de son estime personnelle. Il en résulte un individu qui se donne le beau jeu, et ceci devient un mécanisme psychologique qui révèle de son incapacité à vibrer au réel de la vie. Il se crée un bouclier intérieur qui l’empêche de se compromettre, qui l’empêche de se voir tel qu’il est, qui l’empêche d’être vrai face à l’autre. Sans aucun doute, il fait tout pour fuir une souffrance qui le dépasse. La psychologie de fuite qu’il a développée est donc une voie de contournement pour ne pas avoir à faire face à lui-même.

L’ego qui se croit intelligent n’a pas la mesure réelle de qui il est… et il n’aura pas cette mesure tant et aussi longtemps qu’il n’aura pas intégré la vibration intelligente de son esprit, tout en ayant harmonisé son rapport avec autrui. Sa psychologie de fuite devient son mantra quotidien, au détriment d’un accès à son esprit et à son Esprit universel.

L’être humain souffre de plus en plus de son ignorance face à la vie, face à la visée réelle des événements dans sa vie. Son combat de vie pour libérer son psychisme prend alors tout son sens. Dans cet ordre d’idées, il est important que l’ego comprenne que les connaissances qu’il acquiert durant sa vie servent à structurer son mental inférieur pour qu’un jour, ce mental inférieur puisse servir de tremplin vers la création de son mental supérieur (ou corps surmental). Son mental supérieur représentera donc l’aboutissement de l’élévation de la vibration de son corps mental inférieur vers le réel de l’énergie Intelligente de son esprit. Par la suite, cette vibration parviendra à pénétrer les sphères solaires de sa conscience, car son savoir s’étendra au réel de qui est l’autre. Il pourra alors comprendre sa vie sous un regard neuf, non assujetti à la polarité et à la croyance. C’est à ce temps qu’il pourra parler d’intégration de l’énergie supramentale dans sa conscience.

Pour avoir accès à une Intelligence créative intégrée et libre du connu, l’individu doit avoir suffisamment souffert de la vie, ce qui lui permet ultimement de ne plus accepter de se faire berner par différentes entités qui cherchent à le désinformer via la pensée. Ces entités n’ont évidemment aucun intérêt à dévoiler les règles du jeu à l’ego ; ce dernier doit donc apprendre à voir au-delà de ce qu’on aimerait lui faire croire dans sa tête.

Armé d’une Volonté de ne plus se faire limiter dans sa conscience par des entités qui se jouent de lui dans son canal mental, l’ego parvient à utiliser sa colère pour arracher à l’Invisible ce qu’il a besoin de savoir. La communication qu’il développe avec son esprit devient l’assise de son rapport de force avec celui qui est responsable de tout ce qu’il vit. La communication avec son Esprit universel lui permet de rester en équilibre face à autrui, car il comprend de plus en plus leurs souffrances qui font aussi partie du réel de sa propre déchirure originelle.

Lorsqu’il intègre les énergies prépersonnelles de son esprit et de son Esprit universel, plus aucune coloration ne peut brimer son discours, car son verbe n’est pas limité à l’interprétation psychologique d’une vie qu’il ne comprend pas. Il travaille directement avec le réel de la vie qui était auparavant voilé dans sa conscience. Cet individu n’est donc plus la victime du scénario de la vie mondaine, puisqu’il utilise cette vie pour y arracher son identité de conscience. Il n’a plus recours aux attitudes psychologiques, que ce soit l’impression d’être intelligent, d’être meilleur que l’autre ou alors de jouer à la victime via la manipulation. Son Intelligence créative lui permet de constamment dévoiler le réel derrière l’information qu’il reçoit, et donc de ne pas actualiser ce qui vient vers lui et qui est mensonger.

Enfin, on reconnaît l’Intelligence réelle et créative chez un ego par la vibration qu’il véhicule dans sa parole et dans ses gestes. Il émet une vibration non polarisée qui se complète en elle-même. Il ne génère pas la peur, ni la manipulation émotive chez ses semblables par une sensation imminente de panique. Il ne génère pas de tensions, mais il apaise. Il a assez d’Amour en lui pour ne pas croire qu’il est mieux que l’autre. Il n’impose pas, mais agit de manière à permettre à ses semblables de se définir et apprendre à ressentir, à entrer dans leur propre réel. Il respecte le temps de chacun.

— Sandra Vimont, 2012