Kundalini, santé et polarité

dépolariser La Kundalini correspond à l'émergence et à la sublimation d'une énergie de feu dans les corps de l'individu. Ce phénomène survient chez celui est prêt, c'est-à-dire lorsque son esprit le décide.

Évidemment, pour que ce feu ne génère pas de dommages physiques ni psychiques dans les corps inférieurs de l'ego, ces derniers doivent pouvoir en supporter la charge. Le cas échéant, soit que ce feu est « rejeté » (diffraction), soit qu’il provoque une déchirure dans ses corps subtils (exemple : schizophrénie), soit qu’il devient une surcharge (exemple : migraine, chaleur excessive) ou alors il devient de l’inflammation (exemple : fibromyalgie).

Beaucoup de personnes ne comprennent pas cette énergie, et tendent à la spiritualiser, comme le font plusieurs personnes avec les chakras. Mais il y a une différence entre la forme (la Kundalini, le chakra, le corps), et le rapport de l’ego avec la forme (la subjectivité, la polarité, la croyance). L’important, c’est donc d'apprendre à voir la forme pour ce qu’elle est, sans la colorer subjectivement ! Le problème n’est jamais la forme, mais la subjectivité de l’ego qui l’interprète. Ainsi dit, toute forme est susceptible d’être polarisée par l’ego qui a besoin de croire, ce qui mène inévitablement cet ego vers une prise de position qui chavire vers la dualité du bien et du mal.

La Kundalini sera un jour vécue d’une manière aussi naturelle que le fait de respirer.

Ce sujet est abordé dans mon Séminaire portant sur l’Amour réel, la sexualité et l'énergie de la Kundalini.

Au plaisir !

— Sandra Vimont, 10 février 2021